Chine : le gouvernement interdit les examens écrits en primaire

En Chine, c'est une tradition, pour réussir, il faut travailler, et ce, dès le plus jeune âge. Une pression monstrueuse est mise par les parents qui multiplient les cours de soutien. Mais cela à un coût, qui convaincrait même, à moins faire d'enfant. Par conséquent, le gouvernement a décidé d'interdire les examens, en CP et en CE1.

Petite révolution en Chine, les élèves n'ont plus d'examens écrits en primaire. "Maintenant, les enfants à l'école primaire, n'ont plus d'examens écrits, cela ne veut pas dire que la qualité des études et de l'enseignement va baisser, ça sera plutôt du contrôle continu", explique Zhou Ziheng, un père venu récupérer son enfant à l'école. Avant, dès l'école primaire, les jeunes Chinois étaient soumis à pas moins de sept examens.

Une mesure qui pourrait relancer la natalité

Le gouvernement se justifie : "Les examens mettent trop de pression sur les élèves (...) et nuisent à leur santé mentale et physique", annonce le ministère chinois de l'Éducation. Cette nouvelle mesure pourrait même relancer la natalité dans le pays. "Ça peut encourager les enfants à faire plus d'enfants", selon une mère de famille. En effet, la Chine en a besoin, à l'heure où la natalité est en chute libre à cause du coût de l'éducation qui reste très élevé entre autres.

Publié par Bureau France TV Chine / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article