Covid-19 : l'exil forcé des expatriés français qui vivaient à Wuhan

C’est une vie à laquelle ils ont dû renoncer. Depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19, de nombreux expatriés ont dû quitter la ville de Wuhan, en Chine. C’est le cas de Français suivis par France 3. Amélie Chapalain a passé 5 ans dans le pays. Depuis un an, elle est de retour dans son bocage normand natal. Un dépaysement difficile à accepter, qu’elle considère comme un exil forcé. "Ça fait un an que j’ai mis ma vie entre parenthèses, que je suis rentrée. Je ne me sens pas chez moi, ma vie est à Wuhan", témoigne la jeune femme, lundi 11 janvier.

La Chine refuse les étrangers

En janvier 2020, elle n’avait toutefois pas hésité à partir. "Je pars parce que ma famille s’inquiète. C’est vrai que la situation ne s’améliore pas pour l’instant", expliquait-elle alors aux caméras de France Télévisions. Depuis, Amélie attend avec impatience son visa pour retourner en Chine, mais le pays refuse d’accueillir les étrangers à cause du risque de propagation de virus. La jeune femme a laissé son travail, ses amis et son petit ami là-bas, ce qui rend sa situation encore plus difficilement supportable.

Publié par Bureau France TV Chine / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article