Typhon : la route dévastatrice de Mangkhut

Hong Kong est confrontée dimanche 16 septembre au super typhon Mangkhut, qui a provoqué hier, samedi 15 septembre, la mort d'au moins 25 personnes aux Philippines.

Pour les autorités, le pire est à craindre dans les prochaines heures. Pourtant, pour les Hongkongais, l'apocalypse est déjà là. Des rafales de vent de 180 km/h, des vagues qui atteignent jusqu'à 14 m de haut : le typhon Mangkhut sème la terreur, et rien ne lui résiste, pas même ce toit ou cet échafaudage. Beaucoup de rues et de tunnels sont complètement inondés. Le niveau d'alerte est au plus haut. La consigne pour les 8 millions d'habitants est de rester calfeutré chez soi.

Hong Kong coupée du monde

Dans les hôtels aussi, les touristes sont bloqués. Les avions ne peuvent pas décoller. Quelque 900 vols sont cloués au sol. L'ex-colonie britannique est coupée du monde, tout comme Macao, sa voisine, qui a fermé tous ses casinos pour la première fois de son histoire. Le typhon qui a frappé les Philippines vendredi 14 septembre, puis Hong Kong, blessant une centaine de personnes, devrait terminer sa route et baisser d'intensité en Chine continentale, lundi 17 ou mardi 18 septembre.

A lire aussi