Bloquer les prix des carburants... une bonne idée ?

Effet inattendu d'un blocage des prix de l'essence décrété en 2011, une pénurie de carburant à la pompe dans toute une partie du pays. Les industriels gagnant plus d'argent à exporter, ils ont délaissé le marché national. Bilan : des pompes non alimentées et une crise à laquelle Vladimir Poutine mettra fin en libéralisant les prix et en taxant les exportations. La Russie deuxième producteur du monde, privé d'essence. Rappel des faits avec Alban Mikoczy et Sergueï Rojkov, sujet diffusé sur france 2, journal de treize heures du 22 août 2012.

L'info du blog : En Russie, l'état est toujours actionnaire des grandes compagnies pétrolières, leurs directeurs sont toujours choisis en adéquation avec les souhaits du Kremlin ... Voilà aussi pourquoi une solution à cette crise a été trouvée rapidement.

A lire aussi