Pussy Riot, deux ans fermes !

Le verdict du tribunal de Moscou est tombé vendredi 17 août 2012. Pour leur "prière anti-Poutine" interprétée dans deux églises de Moscou, les Pussy Riot ont écopé, chacunes,  de deux ans de camp de détention. Une condamnation démeusurée selon les gouvernements occidentaux.  En Russie, ce verdict n'a surpris personne. A partir du moment où les filles étaient reconnues coupables d'holliganisme, la sanction est sans surprise. Leurs avocats ont fait appel, mais il est rarissime que la justice ici se contredise sur le fond. Le compte-rendu d'Alban Mikoczy et Sergueï Rojkov sur le procès et l'ambiance autour. Un reportage diffusé le 17 août dans le journal de 20 h de France 2

L'Info du blog : les Pussy Riot qui ont en revanche indiqué qu'elles ne demanderaient pas la grâce de Vladimir Poutine car cela reviendrait pour elle à reconnnaitre leur culpabilité, notion dont elles refusent la réalité. Elles estiment qu'elles ont fait une "erreur éthique" en accomplissant cette performance dans deux églises de Moscou mais que leur procès est avant tout politique.

A lire aussi