Cancer : le choix singulier de l'Angleterre

Au Royaume-Uni, se soigner relève du parcours du combattant. Les Anglais disent même qu'il s'agit d'une double peine. Non seulement un malade soit se battre contre la maladie, mais dans certain cas la sécurité sociale britannique ne prend pas en charge le remboursement de certain médicaments et il faut donc financer sa propre chimiothérapie. Cela parait a peine pensable et pourtant c'est vrai. Et les choses devraient s’aggraver car les médecins estiment que la dépense est trop concentrée sur les soins "de fin de vie". 5 milliards d'euros sont dépensés chaque année pour le remboursement de médicaments contre le cancer. Pour ces médecins cette dépense est inutile disent-ils, car "de toute façon ils vont mourir". Un choix révoltant, d'autant que les remissions existent...

voici notre reportage réalisé avec Stéphane Guillemot :

A lire aussi