Migrants : l'Europe veut investir en Afrique pour endiguer les départs

Le Président de la Commission européenne rencontre le Premier ministre éthiopien à La Valette

Malte a été le lieu de rendez-vous d'un sommet Europe-Afrique les 11 et 12 novembre. Une soixantaine de dirigeants de ces deux continents ont abordé le thème de la gestion des départs de migrants.

Après un appel à la Turquie pour freiner les vagues de réfugiés, l’ambition de ce sommet à La Valette est de s'attaquer aux racines profondes de la migration donc d'investir massivement en Afrique. Si des efforts sont demandés à l'Afrique, l'Europe doit aussi l'aider, estime François Hollande.

D'ici 15 ans, 400 millions de jeunes Africains arriveront sur le marché de l'emploi. L'un des enjeux est de leur assurer un avenir chez eux. Les objectifs sont très concrets : financer par exemple la formation des policiers au Niger, l'aide de réfugiés du nord-Cameroun qui fuient Boko Haram, ou encore la lutte contre les réseaux de passeurs.


Migrants : l'Europe veut investir en Afrique pour endiguer les départs

Les États membres sont prêts à mettre la main à la poche en créant un fond de développement pour l’Afrique d'un montant de 1,8 milliards d'euros. Quelques états européens dont la France et l'Allemagne ont ajouté une enveloppe supplémentaire de 78 millions d'euros. Le Président du Niger a affirmé que cela ne serait pas suffisant.


Crise migratoire : un fonds de développement pour l'Afrique de 1,8 milliard d'euros

Billets sur le même sujet :

  • Aucun billets associés