L'avion renifleur de polluants : une exclusivité belge

Avec 7% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, le transport maritime est l’un des secteurs économiques les plus polluants. Or il s’avère très développé en mer du Nord, principale voie d’accès des marchandises importées en Europe.

Pour limiter l’impact environnemental de ce flux, les bateaux de fret, comme de croisière, doivent réduire leurs émissions de souffre et de dioxyde de carbone dans une zone qui s’étend des côtes du Finistère aux plages norvégiennes. Ils possèdent pour cela une cuve secondaire, remplie d’un carburant moins polluant mais plus onéreux, sur laquelle ils basculent en approchant de la zone.

Néanmoins, plus de 10% des navires ne respectent pas la réglementation européenne et internationale de réduction des émissions. Pour sévir, les gardes côtes belges patrouillent régulièrement à bord d’un avion, capable de détecter les concentrations en polluants des fumées d’échappement des navires. Les navires qui contreviennent à la réglementation risquent jusqu’à 50 000€ d’amende.  Il revient aux autorités du port d’escale d’aller contrôler les mouchards du bateau, les cuves, et de verbaliser le cas échéant.

A lire aussi

  • Aucun article
Publié par vlerouge / Catégories : Belgique

A lire aussi

  • Aucun article