L’improbable frontière de Baerle-Duc

Baerle-Duc, une commune belge située sur le territoire néerlandais forme un puzzle composé de 22 enclaves éparses au cœur des Pays-Bas. Les frontières omniprésentes sont marquées au sol et le village fait face aux situations les plus incongrues.

A Baarle, village composé de Baerle-Duc (BE) et Baarle Hertog (NL), on trouve des entreprises, des parcs ou des maisons coupés en deux par la frontière. Les habitations portent parfois plusieurs numéros, mais c’est l’emplacement de la porte d’entrée qui détermine le pays de résidence, ce qui a permis à certains habitants de choisir leur adresse et donc leur pays de domicile.

Cette situation existe depuis l’époque médiévale, lorsque les seigneurs se sont partagés les terres de la région. Après l’indépendance de la Belgique, en 1831, la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas devait être déterminée par une commission, mais cette mosaïque était si compliquée qu’aucun accord définitif n’a été conclu. Malgré les nombreuses tentatives de simplifier ces frontières, en 1995, les contours définitifs des enclaves ont été tracés, mais pas vraiment simplifiés.

A Baerle-Duc, on trouve notamment la seule mairie au monde dans laquelle passe la frontière. Lors des mariages, les époux et le maire doivent s’assurer de signer l’acte sur le territoire belge.

A lire aussi

  • Aucun article

A lire aussi

  • Aucun article