La réforme de l’orthographe que les Belges ont initié(e)

Deux professeurs belges ont publié une tribune, et suscité un vif débat en proposant une réforme de notre orthographe et de l’accord du participé passé.   

Avec l'auxiliaire avoir, le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le Complément d’objet direct quand celui-ci est avant. S'il est placé après, il reste invariable. Jusque-là ça va encore, mais c’est sans compter les très nombreuses exceptions à la règle. Plutôt que de passer des heures à les apprendre (pour un résultat souvent médiocre) deux professeurs belges proposent d'accorder systématiquement le participe passé avec l'auxiliaire être et de ne jamais le faire avec avoir. De quoi relancer l'éternel débat sur l'évolution de la langue et de l’orthographe en particulier. Le sujet passionne au-delà des journaux français et belges qui ont tous relayé cette tribune.

Les deux snipers de l’orthographe française n’en sont pas à leur première offensive, il avaient déjà écrit un livre et une pièce de théâtre pour démontrer combien l’orthographe française est subtile, complexe et parfois absurde. Leur texte, drôle, donne aussi à réfléchir.

A lire aussi

  • Aucun article
Publié par vlerouge / Catégories : Belgique

A lire aussi

  • Aucun article