Véhicule-bélier à Münster : le geste d'un déséquilibré

Ce Samedi 7 avril, à 15h30, un fourgon a foncé sur une terrasse de café où étaient installés des dizaines de clients, à Münster dans le nord-ouest de l'Allemagne. Deux personnes ont été tuées, et l'auteur des faits s'est suicidé dans son véhicule.

Les autorités allemandes se concentrent sur les troubles psychiques du conducteur, la piste islamiste étant écartée. Le drame s'est produit à une heure d'affluence dans le quartier historique de la ville. L'irruption du véhicule a provoqué la panique parmi les passants. Deux personnes âgées de 51 et 65 ans sont décédées et une vingtaine d’autres ont été blessées selon la police. L’homme, un Allemand âgé de 48 ans et vivant dans la ville, s'est suicidé avec une arme à feu peu de temps après dans son véhicule.

La police a passé de nombreuses heures à sécuriser sa camionnette, où des fils de fer suspects étaient visibles, de crainte que s'y trouve un engin piégé. Elle n’y a trouvé que l'arme du conducteur, un pistolet d’alarme et une dizaine de très gros feux d'artifice, dont la poudre peut servir à confectionner un explosif. Dans l'appartement du conducteur, les enquêteurs ont découvert une fusil Kalachnikov désactivé. Si les motivations exactes du conducteur restent mystérieuses, ce drame intervient dans un contexte tendu en Allemagne. Les autorités allemandes sont sur le qui-vive depuis un an et demi en raison de plusieurs attentats islamistes perpétrés ou déjoués dans le pays.

A lire aussi

  • Aucun article
Publié par vlerouge / Catégories : Allemagne

A lire aussi

  • Aucun article