« J’ai vu la mort en face » : récit d’un rescapé des attentats de Bruxelles

Il y a deux ans, la Belgique se réveillait, frappée de plein fouet par une vague d’attentats commis à Bruxelles et faisant 32 morts. Walter Benjamin, se trouvait à l’aéroport de Zaventem lorsque l’explosion a retenti. Dans son livre « J’ai vu la mort en face », le rescapé nous raconte cette matinée du 22 mars 2016, et comment il se reconstruit depuis.

Pour Walter Benjamin, la vie ne sera plus jamais comme avant. Grièvement blessé par l’attaque dans le hall des départs de Bruxelles-National, il a perdu sa jambe droite. Dans son livre, le rescapé parle de son long combat pour parvenir à se relever. Après plus de quatre mois passés à l’hôpital, Walter Benjamin a finalement pu rentrer chez lui. Aujourd’hui, il y revient trois jours par semaine pour poursuivre sa rééducation, et continuer son combat. Ce patient est salué pour son « moral de champion », par l’équipe médicale qui s’appuie désormais sur lui pour encourager d’autres patients. Mais malgré ça, les images de la triste matinée du 22 mars 2016 continuent à le hanter.

A lire aussi

  • Aucun article
Publié par vlerouge / Catégories : Belgique

A lire aussi

  • Aucun article