Flandre : un numéro de téléphone vient en aide aux pédophiles

© Pixabay

Depuis mai dernier en Flandre, une ligne d’aide pour les pédophiles, baptisée Stop It now !, est en service. Trois mois et demi plus tard, 127 appels ont été émis vers ce numéro. Un chiffre nettement plus élevé que dans d’autres pays, comme les Pays-Bas ou les États-Unis, qui ont aussi pris cette initiative.

Éviter de passer à l’acte. C’est la raison qui a poussé l’Universitair Forensisch Centrum (UFC) à lancer la ligne téléphonique « Stop It Now ! », en mai dernier, dans le Nord de la Belgique. Selon l’UFC, 1 à 3% des hommes et des femmes de Flandre auraient à un moment des pensées pédophiles. « Stop It Now ! » vient donc en aide aux personnes qui s’inquiètent de leurs sentiments ou comportements sexuels envers des mineurs. L’appel est gratuit et anonyme et propose un espace où la personne peut se confier et recevoir de l’aide. « Certaines personnes indiquent qu’elles veulent de l’aide, mais il arrive aussi qu’elles veulent raconter leur histoire », explique Minne De Boeck, criminologue à l’UFC et responsable du projet. Si cette ligne d’aide prévient des comportements pédophiles, elle permet aussi d’éviter à des personnes, souvent en détresse psychologique, de récidiver.

« Stop It Now ! » peut également être contacté par des personnes qui s’inquiètent du comportement d’un proche. Ce concept existe déjà dans de nombreux pays. Aux États-Unis, en 25 ans, « Stop It Now ! » a déjà montré son utilité.

En 1996, l’affaire Dutroux a profondément marqué la Belgique. Après ce scandale pédophile, plus aucun parent ne laissera sortir ses enfants comme auparavant. Vingt ans plus tard, le pays est toujours traumatisé. Un sondage du « Soir Magazine », de 2015, montrait que trois quarts des Belges estiment que leurs enfants ne sont pas plus en sécurité aujourd’hui qu’il y a 21 ans.

 

A lire aussi

  • Aucun article
Publié par Julien Gasparutto / Catégories : Belgique

A lire aussi

  • Aucun article