L’arlésienne du brevet européen

Depuis des dizaines d'années, l'Europe n'arrive pas à s'accorder pour créer un brevet européen.
Une entreprise qui veut faire protéger une invention en Europe, doit le faire dans les 27 pays et payer 27 fois.
Cette situation pourrait changer lors du prochain sommet européen fin juin à Bruxelles.

A lire aussi

A lire aussi