L'Europe face à la grippe A : chacun pour soi

En annonçant qu'elle annulait la moitié des commandes de vaccin contre la grippe A, Roselyne Bachelot a fait machine arrière pour tenter de faire taire les critiques et ce faisant, elle a fait entrer la France dans le rang de la majorité des pays européens qui n'avaient prévu de vacciner qu'une minorité de leur population. Le tableau ci-dessous a été difficile à compléter (les informations publiques sont souvent incomplètes et la teneur des contrats avec les laboratoires pharmaceutiques confidentielle) mais il montre bien que la France est - avec le Royaume Uni - le seul grand pays européen à avoir passé des commandes si importantes au regard du nombre d'habitants. Le taux de vaccination n'est pas connu pour tous les pays, mais la France se situe vraisemblablement parmi les pays où l'injection a été la moins "populaire".

Il est à noter que dans l'UE, seules la Suède et la France proposent de vacciner tous les volontaires, partout ailleurs seules les populations dites à risque peuvent officiellement le faire. Enfin, certains pays européens n'ont passé aucune commande de vaccins : c'est le cas par exemple de la Pologne (38 millions d'habitants tout de même !)

Pays
Nombre de doses commandées
Population
Taux de couverture prévu à la commande (2 injections)
 
Royaume-Uni
90 millions (mais possibilité de réduire ce nombre)
60 millions
75%
 
Pays-Bas
34 millions
17 millions
100 %
 
France
94 millions
63 millions
75 %
 
Allemagne
52 millions
82 millions
30 %
 
Italie
42 millions
58 millions
35 %
 
Espagne
37 millions
40 millions
50 %
 
Luxembourg
450 000
700 000
32 %
 
Belgique
12 millions
10 millions
60 %
 
Suisse
13 millions
7,5 millions
86 %
 
 

A lire aussi

A lire aussi