La police allemande a un problème... de taille

DPA

Le centimètre qui fait la différence : les Länder allemands se divisent sur la question de la taille minimale pour être policier. En Rhénanie-du-Nord-Westphalie, un tribunal doit décider aujourd’hui de la plainte de trois femmes qui sont trop petites pour prétendre au poste de policière.

1,63 mètre pour les femmes, 1,68 mètre pour les hommes. Voilà la taille minimale pour pouvoir passer le concours de la police de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Trois candidates en ont été exclues parce qu’elles ne mesurent que 161,5 cm, 162 cm et 162,2 cm - et ont porté plainte : le critère leur semble non seulement arbitraire, mais aussi discriminatoire.

"Des risques inacceptables"

En première instance, elles avaient obtenu gain de cause. Mais entre-temps, le Land s’est procuré un avis consultatif d’experts pour défendre son pré-requis sur la taille. C’est ce que relate la Süddeutsche Zeitung, qui a pu consulter le rapport interne fourni au juge. Une commission de réflexion a trouvé que “dans le cas d’une taille de 162,9 cm à 160 cm, l’on peut déjà constater des limitations qui représentent des risques inacceptables pour l’accomplissement durable des tâches, et qui cachent aussi des dangers pour la santé et la vie des policiers et policières.”

Les arguments listés paraissaient plus ou moins absurdes : des agents trop petits ne pourraient porter le poids de l’équipement de haute protection, seraient le maillon faible d’un cordon de police, seraient obligés de monter sur une chaise lors des perquisitions (!), pourraient se prendre les pieds dans les couvertures anti-feu ou ne seraient pas assez visibles lors d’un contrôle routier. Une certaine présence physique serait de plus nécessaire pour se faire respecter.

DPA

Les critères changent selon les régions

Le plus surprenant est que les critères diffèrent selon les Länder. A Hambourg, dans la Saxe ou en Thuringe, la taille minimale est fixée 1,60 mètre. Que les différentes régions de l’Allemagne n’aient pas du tout les mêmes critères montre que la fixation des seuils est assez aléatoire. La Bavière et le Mecklembourg-Poméranie-Occidentale sont les plus exigeants, avec 1,65 mètre, mais sélectionnent aussi des prétendants plus petits s’ils remplissent tous les autres critères. Beaucoup de Länder ont totalement abandonné leur plancher de taille récemment.

Une femme sur cinq exclue

L’Allemagne a déjà connu plusieurs procès à ce sujet, les décisions sont prises au cas par cas, mais aucun arrêt faisant jurisprudence au niveau fédéral n'a encore été pris sur ce critère de taille. La Constitution stipule simplement que seule l’aptitude doit décider de qui peut exercer une fonction publique en Allemagne.
Le tribunal administratif supérieur de Münster doit donc trancher aujourd’hui si la taille peut réellement empêcher les trois policières en question de faire leur travail, si la présence physique prévaut sur les capacités de communication et si 1,5 centimètres peuvent vraiment faire la différence. Si la réponse est oui, plus d’une femme sur cinq ne pourraient rejoindre la police, 21% des Allemandes ne remplissant pas ce critère de taille.

Mais en France, la sélection est beaucoup plus rude : toutes les candidates doivent mesurer au moins 1,65 mètre - 2,5 centimètres de plus que la taille moyenne des Françaises !

 

Par Anja Maiwald

Publié par France TV Berlin / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article