La BPI sait choyer ses cadres !

La banque publique d’investissement : la BPI, c’est la banque amie des entrepreneurs. Créée en 2012, l’une des promesses du candidat François Hollande, la banque publique tourne à plein régime. L’année dernière, la BPI a donné plus de 24 milliards d’euros à des entreprises françaises qui ont du mal à se financer. Quelques 60 000 bénéficient aujourd’hui de garantie de crédits, ou d’investissements directs. De ce côté-là, c’est un succès. Sauf que la cour des comptes, fin novembre, a épinglé la banque publique pour sa propre gestion : elle serait un peu trop généreuse avec ses employés.

+ 40 % d’augmentation de salaires pour certains dirigeants !

En 3 ans : 7 des 8 dirigeants du comité exécutif ont été augmentés en moyenne de 40% ! Ils gagnaient 196 460 euros par an en moyenne, ils sont passés à 274 300 euros. Réponse de la banque : ces augmentations sont liées à des promotions !

Un recours jugé abusif aux prestataires extérieurs

C’est l’une des plus lourdes dépenses, qui ne concernent pas les salariés de la BPI mais des sociétés exterieures à qui la banque confie des missions : 34 millions d’euros dépensés en 2015, alors que la BPI aurait les employés compétents ! Réponse de la banque : Les salariés actuels ont trop de travail, et les actionnaires de la banque (détenue à parité par l’Etat et la Caisse des dépôts) ne souhaitent pas recruter.

604 voitures de fonctions … et des frais de taxis !

Encore plus surprenant pour la cour des comptes, les 604 voitures de fonction de la BPI, près d’un salarié sur 3 en bénéficie. Elles ont coûté plus de 6 millions d’euros en 2015 ! Et pour certains cadres, il faut encore rajouter une coquette somme en frais de taxi. Voici ce qu’en dit la Cour des comptes :

“Les dépenses de taxi de la direction generale représentaient 64 000 euros en 2015 (...) alors même que 9 directeurs sur 10 disposaient d’un véhicule de fonction ”

Réponse de la banque : les taxis sont utilisés par les membres du Comité executif pour leur permettre de travailler pendant le trajet jusqu’aux aéroports. Une place de parking coûterait plus cher qu’un taxi. A la BPI avec les taxis c’est du temps de gagné et de l’argent bien dépensé !

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • PAO

    Et tout ça au lieu d'aider à la création d'entreprise... Népotisme.

  • Padakhor

    A part ça, les impôts ne servent qu'à l'éducation, la santé et la sécurité...

  • çàcmoi

    pôvre FRANCE