Primaire à droite, qui copie qui ?


Dans un concours, il y a toujours un risque, celui qu’un candidat copie sur son voisin. Pour les primaires à droite, c'est un peu la même chose. L'Oeil du 20h a joué les examinateurs. 

Dans les propositions, certains des dix candidats auraient copié sur leurs petits camarades. Selon nos confrères du Parisien, le sang de François Fillon n’a même fait qu’un tour en découvrant certaines de ses idées reprises par ses concurrents. En février 2015, l’ancien Premier ministre proposait une "prestation sociale unique". Ne serait-ce pas justement ce que propose Bruno Le Maire huit mois plus tard dans les colonnes de l'Opinion ? "Je propose de rassembler en une seule allocation sociale unique (...) toutes les aides sociales".

Contacté par téléphone, l'entourage de Bruno Le Maire réfute tout plagiat du programme de Fillon. L'ancien ministre de l'Agriculture se serait inspiré d'une mesure mise en place par les conservateurs britanniques. Mais à ce petit jeu du qui-copie-qui, les rôles peuvent s’inverser. François Fillon a une proposition très tranchée pour l’aide médicale d’Etat destinée aux étrangers en situation irrégulière. En novembre 2014 il déclare : “l’aide médicale d’état est devenue un mode de soins pour tous (...) ce n’est pas acceptable, elle doit être supprimée”. Quelques dix mois plus tard, Nicolas Sarkozy proposait peu ou prou la même chose.

Nicolas Sarkozy aurait-il copié François Fillon ? Pas si sûr, car Jean-François Copé proposait déjà la suppression de l'aide médicale d'Etat en octobre 2013. En résumé, Fillon dit qu’on copie sur lui, mais il copie aussi! C’est le "copieur-copié". Difficile d’être original quand il y a dix candidats déclarés et presque tous issus du même parti. Et en politique, on n'a pas encore inventé le brevet d’idées.

 

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié