Nous avons vérifié le "livre-vérité" de Nicolas Sarkozy


Le livre de Nicolas Sarkozy est arrivé dans les rayons des libraires, lundi 25 janvier. L'Oeil du 20h a passé au crible les 260 pages de l'ouvrage de l'ancien Président. L'ancien chef de l'Etat revient d'abord sur un des épisodes qui lui a valu le surnom de président "bling-bling", son escapade sur le Yacht du milliardaire Vincent Bolloré. Pour se défendre, Nicolas Sarkozy affirme que "Vincent Bolloré n'avait aucun contrat avec l'Etat". C'est faux puisqu'une filiale de Bolloré, SDV logistique, a bien obtenu des marchés publics auprès de différents ministères. Ces contrats ont été signés avant l’élection de Nicolas Sarkozy grâce à des appels d'offres.

Au fil des pages, l’ancien président de la République déclare longuement son amour à la culture, et revendique un premier rôle dans l’installation du centre Pompidou à Metz. "Lorsque nous avons supprimé un tiers des emplois militaires de la Moselle, j’avais promis à la ville de Metz une activité économique de substitution (...) Nous leur avons offert bien mieux avec ce magnifique musée”. Pourtant, comme on peut le voir sur le site internet du musée, le projet a été lancé officiellement pendant le mandat de Jacques Chirac, en 2003. C'est donc 4 ans avant l'élection de Nicolas Sarkozy et 5 ans avant l'annonce des suppressions de postes militaires.

"Nous n'avons jamais cédé à la rue"

Dans l’inventaire de son quinquennat, Nicolas Sarkozy revendique d’autres succès comme à la page 116 où il affirme n'avoir "jamais cédé à la rue". C’est vrai pour la réforme des retraites ou encore pour celle des universités. Mais la mémoire de Nicolas Sarkozy est un peu sélective. Souvenez-vous du rapport Attali qui prévoyait notamment d’augmenter le nombre de taxis, Nicolas Sarkozy était pour. Sous la pression des taxis qui ont battu le pavé, ce dernier a finalement fait marche arrière. Quelques erreurs émaillent donc le nouvel ouvrage politique de l'ancien Président. Pas sûr qu'il écrive un nouvel ouvrage pour les corriger.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • Marie

    Qui est cet écrivant? Je lis présentement Natacha Polony : "Ce pays qu'on abat", une merveille d'écriture et de lucidité. Un vrai écrivain, elle !

  • dewasmes

    Qu'il ait fait des erreurs c'est possible mais qui veut noyer son chien l'accuse de la rage n'est ce pas?

  • PAPI

    Ah parce que ce Monsieur, comment déjà, Saraccourci ? Désolé, je ne connais pas cet auteur!

  • monsieur noizet

    ce n'est bien sûr rien d'autre qu'un effort désespéré pour essayer de faire oublier toutes les bourdes qu'il a commis pendant la partie de sa carrière en qualité de chef de l'état. mais s'il fallait recenser dans un livre toutes les conneries, de son parcours politique, il faudrait abattre toute la forêt amazonienne pour fabriquer le papier nécessaire ...

  • Clerc

    Faux, faux, tout sonne faux: les faits, les remords... même la tête de chien battu qu'affiche ce personnage sonne faux. Et pour l'intelligence, ce n'est pas mieux. Comment peut-on asséner de tels mensonges à une époque où tout est vérifié, où tout se sait. Cet homme sera la machine à perdre des Républicains s'il passe la primaire.

  • blackhand

    les français sont des veaux... 1èrement ils vont faire de ce livre un best-seller 2ièmement ils vont oublier pourquoi ils n'avaient pas voter pour Sarko 3ièmement ils se rappelleront qu'il est un sacré menteur quand il aura repris sa place de président... Et là ils sauront que ce type est un sacré ...