Taxe tampon, les grandes enseignes ont-elles joué le jeu ?

Il y a deux mois, les députés ont débattu d'un sujet inhabituel : les produits d'hygiène féminine et leur taux de TVA. Après quelques atermoiements, ce taux a bien été réduit. Les grandes enseignes ont-elles répercuté cette baisse sur leurs prix ? Nous avons voulu vérifier.

Pour faire le test, nous sommes allés faire des achats en décembre dernier quand le taux de TVA était encore à 20%. Nous avons fait nos courses chez les 5 plus grosses enseignes, en magasin mais aussi sur internet. Puis nous y sommes retournés en début d'année une fois que la TVA avait bien été fixée à 5,5%. Nous avons comparé les tickets de caisse. Résultat, les économies varient d'une enseigne à l'autre. Le groupe Auchan a joué le jeu en appliquant la baisse de la TVA sur tous ses produits. Carrefour a diminué ses prix sur les grandes marques, en oubliant cependant de répercuter la baisse de la taxe sur ses propres produits. Leclerc n'a appliqué la baisse de la TVA que sur une partie de son catalogue.

Mais dans notre test, il y a aussi deux enseignes qui n'ont changé aucune de leurs étiquettes. Il s'agit d'Intermarché et de Casino. Nous les avons sollicitées. Chez Casino, c'est silence radio. Intermarché nous a répondu que la baisse de prix ne saurait tarder et que le retard était dû à un problème informatique. En caméra cachée, le gérant du magasin où nous avons fait notre test affirme cependant que rien ne l'oblige à répercuter la baisse de TVA sur ses prix. Le ministère de l'Economie en convient, rien ne contraint les distributeurs à jouer le jeu.

Cette ristourne fiscale qui coûtera 55 millions d’euros à l’Etat ne profitera peut-être pas seulement aux consommatrices. 

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • Moi

    Intermarché: "Tous unis contre la vie chère" ! Un problème informatique mon oeil oui...

  • avisiset

    Les seuls à en profiter vont comme d'habitude les gras du bide du dividende qui vont pouvoir s'engraisser davantage.

    • on-marche-sur-la-tete

      effectivement, il est bien triste de constater qu'une mesure en faveur du porte-monaie féminin (déjà plus dégarni de 25 % en moyenne…) et chèrement acquise, se résume à engraisser les distributeurs déjà obèses. Quelle bande d'arnaqueurs !

  • on-marche-sur-la-tete

    C'était à prévoir…Et aucune autorité ne mettra le poing sur la table, puisqu'il s'agit d'un sujet de "bonnes femmes", donc bien peu mobilisateur. C'est d'ailleurs peut-être pour ça que, contre toute attente, le Sénat si conservateur à validé cette mesure !