Médecins généralistes : installez-vous qu'ils disaient !

Jeune diplômée en médecine générale, je me suis installée il y a un an dans une zone déficitaire en médecin. Je m'attendais à un accueil aidant et chaleureux étant la seule à m'installer dans la zone...

L'installation en libérale est délaissée par les jeunes médecins qui préfèrent bien souvent le salariat. Au bout d'un an et la loi sur le tiers payant... Quelle déception que mes relations avec la sécurité sociale :

Après avoir été reçue pour m'y inscrire (à une heure de chez moi), j'ai dû y retourner à 3 reprises pour aller chercher des papiers qui auraient pu m'être envoyés par la poste, moi qui croulait déjà sous les démarches administratives...

Je suis favorable au tiers payant sur le principe car il permettrait de rétablir une égalité par rapport à l'accès aux soins dans la population mais voilà ce qui se passe derrière :

Au lieu d'avoir la somme d'argent correspondant aux consultations que j'ai fait chaque soir, j'attends que la sécurité sociale me rémunère ces consultations et là commencent les complications. Je reçois quotidiennement des refus de paiement pour des motifs tel que:

  • votre patient n'a pas déclaré de médecin traitant
  • votre patient a changé de numéro de sécurité sociale, merci d'utiliser son nouveau numéro
  • votre patient est affilié à une autre caisse de sécurité sociale donc il faut que vous renvoyiez une autre feuille de soins ailleurs
  • les droits de votre patient ne sont pas à jour
  • etc ...

Je suis le secrétariat de la Sécu, qui me doit 1500 euros

Est-ce à moi, médecin généraliste, de gérer ce type de problème administratif entre la CPAM et le patient ??

J'ai chronométré, je passe plus de trois heures par mois sur ces consultations non payées.

Je dois remplir à nouveau des feuilles de soins, les renvoyer, vérifier les droits des patients, les rappeler ...

Je deviens le secrétariat de la sécurité sociale. Un patient est même venu me voir un jour pour me demander de refaire sa carte vitale. Mon compteur m'indique 1500 euros que me doit la sécurité sociale au bout d'un an...

Heureusement qu'il y a les patients pour me raccrocher au métier parce que vraiment la sécurité sociale a un mépris énorme pour notre profession.

Publié par Souriez vous êtes soignés / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article
  • Phil

    Peut être serait il temps de mieux poser le probleme qui contient la solution dans son exposé.... Votre installation vous plait, les patients vous plaisent, votre metier vous plait, la relation avec secu ne vous plait pas. Dès lors pourquoi casser les 3 premiers points alors que seul le 4ieme pose probleme. Il suffit de rompre la relation avec le mauvais payeur.

    • Souriez vous êtes soignés

      on ne peut pas travailler sans la cpam dans une zone déserte.
      c'est notre source de revenu
      les patients beneficiants souvent de tiers payant

      • Phil

        Bin en fait si et c'est meme la zone la plus adaptée à exercer sans secu. Notre source de revenu n'est pas la Secu, c'est notre travail + nos honoraires. La secu n'est qu'un accident de l'histoire depuis 1945 sur une médecine bien plus vieille. j'exerce en non conventionné dans un desert médical citadin depuis 10 ans, sans le moindre probleme de revenu.

  • figarette

    C'est juste une honte. Comme vous dites, certains patients consolent... mais pas tous ! en tous cas bravo de vous "accrocher"