Bruges : à la découverte du Collège d’Europe

C’est une école qui forme les futures « élites européennes ». L’établissement compte parmi ses anciens élèves une ancienne Premier Ministre du Danemark, des dirigeants onusiens, des haut fonctionnaires européens ou l’actuel porte-parole de la Commission européenne. Ouvert aux titulaires d’un bac +5, le Collège propose - sur un an - de compléter son cursus avec un prisme européen. Des programmes économiques, politiques, ou encore juridiques sont proposés. Cette année, la promotion Simone Veil comporte plus de 450 étudiants, dont 340 à Bruges, le campus principal. Une formation qui a un coût élevé. Les études sont financées pour 70% des élèves par différentes bourses, publiques ou privées. Le Brexit a également eu un effet sur le nombre de candidatures britanniques, en baisse depuis l’annonce du Royaume-Uni de son intention de quitter l’Union Européenne.

A lire aussi

  • Aucun article

A lire aussi

  • Aucun article