Pourquoi pas de la littérature ?

"Livres, photos, films, chansons, alors pourquoi pas de la littérature ?". Sylvain Pattieu est Maître  de conférences à l'Université Paris 8-Saint-Denis. Il enseigne l'histoire contemporaine et celle des mouvements sociaux du 19ème et 20ème siècle. L'usine PSA d'Aulnay va fermer en 2014, 3 000 emplois supprimés. Il aurait pu étudier cette fermeture en historien, il a préféré en faire de la littérature et le sujet de son troisième livre.

Quelque chose qui compte dans la vie d'un homme

Sylvain Pattieu a choisi de mettre bout à bout des fragments, des éclats de vie, de ces femmes et de ces hommes qui travaillent à l'usine. Une somme de petites histoires qui finissent par tracer un portrait intime et émouvant des ouvriers d'Aulnay. Ce n'est pas la première usine qui ferme ce ne sera pas la dernière mais c'est "quelque chose qui compte dans la vie d'un homme qui détruit qui soude en même temps" explique le jeune professeur. Ils sont en train de vivre la fermeture de leur usine, ils se racontent à la première personne. Une palette de "je" avec laquelle l'auteur finit par fabriquer du "nous".

2

Cette classe ouvrière dont on ne cesse dire qu'elle n'existe plus, est  là bien vivante sous la plume de Sylvain Pattieu. "Les ouvriers ont disparu du discours politique, pourtant la classe ouvrière a beaucoup évolué, elle s'est diversifiée et est devenue plus qualifiée". Le jeune écrivain  leur offre un récit, un de ceux "qui fait tenir ensemble".

"Mais nous, encore vivants !"

Sylvain Pattieu a d'abord enseigné dans un lycée  du 93, c'est là qu'il a appris à connaître les ouvriers de PSA, comme des parents d'élèves. Alors à l'annonce de la fermeture, le 12 juillet dernier, tout naturellement il est allé les rencontrer à l'usine. "J'en ai tellement, à raconter, sur PSA, avec moi il est déjà écrit, ton livre. Prends ton stylo, écoute" dit Roland. C'est ce qu'il a fait, il les a écouté longuement. Il a tout noté sur ses petits carnets. Une quinzaine d'ouvriers ont accepté de jouer le jeu.

 

6

Le travail à la chaîne décrit par le menu, leur histoire qui prend souvent racine dans  l'immigration, les rapports compliqués avec la hiérarchie, les maisons achetées à crédit, les études des enfants, les peurs, les souvenirs, les révoltes, la grève au jour le jour, tout y est. Régulièrement, l'auteur reprend la parole, il replace tous ces "fragments au long court" dans le récit plus vaste, plus historique de l'inéluctable désindustrialisation. Sylvain Pattieu en est convaincu : "L'histoire du monde ouvrier continue, ce n'est pas terminé, on est à un moment où il faut reconstruire".

Il cherchait un titre pour son livre, il l'a trouvé avec ces mots d'un ouvrier d'Aulnay : "Ils ont voulu nous mettre en enfer mais nous, encore vivants !"

 

 

Un livre à paraître aux Editions Plein Jour. Sylvain Pattieu est aussi l'auteur Des Impatientes et Un Roman de Marseille qui sortira en Août, tous les deux aux Editions du Rouergue

 

 

 

 

A lire aussi

  • Aucun article