09 Sep

Locmélar : mais quel est donc ce nouveau lieu qui redonne vie au village ?

Au tout début de l’été, les habitants de Locmélar, dans le Finistère, ont profité de la fête de la musique pour inaugurer l’ouverture du « Merlar dit, un bistrot mais pas que… » Un lieu multifonctions. Un projet initié par Florian Jehanno et Margot Neyton, venus de Loire-Atlantique, mais avec le soutien des autres habitants du bourg et de la mairie.

Margot Neyton et Florian Jehanno, co-gérants du « Mélar dit »

Une aventure collective

Situé en bordure des Monts d’Arrée, Locmélar est un petit village de 467 habitants autrefois très vivant. « On comptait jusqu’à trois bars, une épicerie et un restaurant encore dans les années 60, le dernier café en activité régulière a fermé il y a 20 ans de ça. Il ne reste plus que le café de Marie, une institution ici. Mais Marie justement a 92 ans, et n’ouvrent plus que deux ou trois jours dans l’année, à l’occasion de grands événements », explique Florian Jehanno.

Au cœur du petit bourg, la place Saint Mélar reprend vie.

Autant dire qu’à Locmélar, Le Mélard Dit, un bistrot et pas que, (c’est bien ainsi que ce nouveau lieu de vie a été baptisé), était très attendu.

Par la mairie, propriétaire du local, un ancien presbytère, partenaire du projet depuis la première heure. Et par ses habitants, une trentaine en tout, qui n’ont pas hésité à retrousser leurs manches pour participer aux chantiers qui ont permis de réaménager de fond en comble le bâtiment.

Un lieu de rencontres, d’échanges et de services

Au rez-de-chaussée, l’ancien presbytère fait désormais office de café, d’épicerie, de dépôt de pain, et de salle de concert.

« Une épicerie ou l’on trouve de tout : du conventionnel mais aussi du bio et du local ».

Au premier étage, une pièce est consacrée à différentes activités. Des cours de chant, de dessin, de Pilates…« Ça, c’est pour les activités régulières, mais les associations de Locmélar peuvent utiliser cette salle gratuitement », précise Florian Jehanno.

Après un peu plus de six mois de travaux, l’ouverture du bistrot a été fêtée deux jours durant, les 21 et 22 juin 2019. Une société coopérative (composée de 19 associés, dont la mairie) a été créée pour en assurer la gestion. Elus co-gérants et salariés, Florian et Margot ont vu leur rêve se réaliser et ne manquent ni d’idée ni d’énergie pour le faire vivre et grandir.