Nos voitures diesel respectent-elles vraiment les normes autorisées ? On les a testées


Un an après le scandale Volkswagen, les constructeurs ont-ils fait des efforts pour réduire la pollution des voitures diesel ? L’oeil du 20H a fait ses propres tests. Et les résultats dépassent tout ce qu’on pouvait imaginer.

Pour réaliser le calcul des émissions de NOX (polluant des véhicules diesel), il faut des ingénieurs, et surtout du matériel. Pas n’importe lequel, un Pems. En France personne n’a voulu nous le prêter. Mais nous l’avons trouvé à Berlin.Nous avons choisi deux véhicules, parmi les plus vendus en France : une Renault Captur; et une Peugeot 308.

Deux ingénieurs, Axel Friedrich et Simon Annen, ont réalisé les tests. Ils travaillent pour une organisation allemande de défense de l’environnement (DUH). Les calculs se font en conditions réelles : en centre-ville, sur les routes de campagne et sur autoroute.

La norme européenne est très stricte, il est interdit de dépasser les 80 mg/km. Après plusieurs heures de tests, pour la Peugeot, voici le résultat : 289 milligrammes par kilomètre de NOX rejetés dans l’atmosphère : “C’est 3 fois plus que ce qui est autorisé, oui, cette voiture est sale”, déplore Simon Annen.

Au tour de la Renault Captur de passer au ban d’essai. Après plus de 6 heures de test, la Renault Captur ne dépasse pas de 2 ou 3 fois, mais de 15 fois la norme autorisée ! Avec 1311 mg/km : “C’est le chiffre le plus haut que j’ai jamais constaté depuis que je fais ces mesures”, s’insurge Axel Fridrich.

Comment expliquer de tels écarts ?

Les constructeurs font tester leurs voitures comme le prévoit le règlement européen, en laboratoire, dans des conditions très éloignées d’une conduite réelle. Par exemple, la vitesse moyenne est de 33 km/heure, la température entre 20 à 30 degrés, et la climatisation et l’ordinateur de bord sont coupés. Alors sur route, les 80 mg/km sont quasi impossible à respecter.

Contactés, Renault et Peugeot ont bien conscience de ces écarts.Ils promettent de respecter la nouvelle norme mise en place en 2017, qui prendra mieux en compte les conditions réelles de conduite. Mais même avec ces nouvelles règles, pas certains que nos voitures polluent moins.

 

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié