VIDEO. Chômage : quand le ministre du Travail voit tout en rose

Mardi, le nombre de demandeurs d’emploi a atteint un nouveau record. “Il y a une augmentation sur l’ensemble du trimestre de 9.000 demandeurs d’emplois. C’est la plus faible augmentation depuis 2011. J’y vois un signe encourageant”, a réagi François Rebsamen. Une manière étrangement positive de voir les choses dont le ministère du Travail est coutumier. L’Oeil du 20h s’est plongé dans les archives des communiqués de presse concernant l’emploi pour s’en apercevoir.

Toujours regarder le bon côté

Lundi, le ministère a par exemple vu en ce début d’année 2015 “une phase d’amélioration de la tendance”. Certes le nombre de chômeurs a baissé en janvier, mais il a bien augmenté en février et en mars de 28 200 demandeurs d’emploi. Rebelote en octobre 2014, le chômage augmentait de 0,8 %. Le communiqué officiel évoquait pourtant “une hausse plus limitée pour les jeunes et les plus âgés”, tout en omettant de préciser que le nombre de chômeurs seniors avait augmenté.

Autre exemple : en juin 2014, le chômage avait augmenté de 0,3 %, soit 9.400 demandeurs d’emploi de plus en un mois. Le ministère écrivait pourtant que “les efforts du gouvernement [avaient] permis de contenir la progression”. Pourtant, dans les médias, François Rebsamen a pris l’habitude de tenir un discours beaucoup plus réaliste. Au téléphone, le service de presse du ministre le confirme : il y a bien d’une part le communiqué écrit, institutionnel, et d’autre part l’exercice médiatique. Pas de double langage jure-t-on... parole de communicant.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié