Ce qui vous a fait réagir...

En ce début de vacances il me semble intéressant de faire le point sur ce qui vous a fait réagir au cours du premier semestre. Le nombre de courriels reçus est le seul critère de cette sélection. J'ai choisi quelques  avis de téléspectateurs représentatifs de ce que j'ai pu lire.

 

-          les commémorations du débarquement des alliés en Normandie.

L’émission spéciale du 10 juin et plus largement les émissions consacrées par la chaîne à ces commémorations ont été unanimement  et massivement saluées.

 

Je souhaite remercier et féliciter France 2 pour une exceptionnelle retransmission des commémorations du débarquement en Normandie. Prises de vue, commentaires…tout était parfait; de même pour le documentaire diffusé en soirée. Vous avez été à la hauteur de l’événement et vous nous avez « régalés » ! Un grand merci et bravo! @Christine A

Bravo, 1000 fois bravo… Ces nombreuses heures de direct sur l’anniversaire du D-day m’ont fait le plus grand bien…Une émission bien construite avec le témoignage de quelques vétérans, des images d’époque inédites et les caméras placées là ou il fallait…Merci,1000 fois merci…. @Gilles B.

 

 

-          les élections européennes.

Trop peu, trop mal c’est en substance les reproches que vous nous avez adressés lors de ce scrutin.

 

Je reproche à la chaîne de ne pas parler assez souvent de l’Europe.  Son fonctionnement,  les contenus des débats du Parlement,  les enjeux de défense, de géopolitique,  de culture,  de droit, … il faudrait une émission par semaine à  une heure de grande écoute.  Vous portez une responsabilité égale à celle des politiques dans l’abstention et l’euro scepticisme.  La démocratie et la République ont besoin de médias intelligents et responsables.  Vite !!!! @Vincent C.

 

Je suis très déçue du traitement du sujet des élections européennes. A chaque fois que je regarde le journal, vous ne montrez que les aspects négatifs de l’UE, par exemple  le dédoublement du Parlement. Ne pourriez vous pas aussi mentionner le bon travail de ce Parlement, la législation environnementale, la régulation bancaire ou encore la protection des données personnelles  Je trouve que vous surfez un peu trop sur la vague de  l’euroscepticisme et ne faites que renforcer le buzz. Si les médias ne mentionnent jamais les bienfaits de l’Europe, comment les citoyens sont-ils censés s’y intéresser? Vous avez une responsabilité d’informer de manière objective sur l’UE sinon vous faites le jeu des populistes. @Diane R.

 

Cela a été dit hier soir,  le personnel politique déclare que le ciel lui est tombé sur la tête, qu’il va changer… et il continue sur sa lancée. Le personnel médiatique est son copié-collé. On ne sait pourquoi, deux êtres hors cadre, un comédien, un écrivain se sont exprimés et leurs propos avaient infiniment plus de goût que tout ce que nous avons entendu jusqu’alors. Mais ce n’étaient pas les clones  habituels. Alors le journaliste chargé de nous expliquer ce qu’il ne comprend pas lui-même leur a brutalement coupé la parole. Tout ça pour nous renvoyer vers ses chers confrères, détenteurs d’une parole qu’ils devraient d’urgence remettre en question. Tout ce que les journalistes nous servent ce sont les professionnels de la politique. Parce qu’ils les rassurent. Nous n’avons jamais entendu ce que proposaient les petites listes. Pas le temps pour ça en trois semaines. C’est donc Marine Le Pen, qui fait entendre sa musique depuis des années, au point de parvenir à se hisser dans le cercle élu des interlocuteurs valables pour les journalistes, qui a remporté la donne. Tout ce qui intéresse ce petit monde (…) c’est la petite stratégie de ces petits ego  et pas assez les grands problèmes. On ne les félicite pas. @Colette P.

 

-          Le Front National.

Le score du Front national lors de ces  élections a provoqué l’arrivée massive de courriels pointant la responsabilité des médias (dont France 2) dans l’ascension de ce parti.

 

Depuis au moins quatre ou cinq ans, il n’est pas un différend politique, pas un incident, pas un évènement, pas même une catastrophe sans qu’apparaisse le visage de Mme Le Pen à qui on demande son avis. Vous l’avez ainsi placé petit à petit à part des autres, et même au-dessus. Elle est apparue de plus en plus comme le recours, le juge suprême, l’incontournable. A mesure que les deux partis principaux semblaient se discréditer et que la recherche d’autres solutions paraissait évidente, on entendait très souvent la formule suivante : « … surtout, il faut éviter les extrêmes … ». Et, aussi souvent, dans les débats et les informations : « …Si l’on ne fait rien, le peuple va se retourner vers le F.N. … » . Alors que vous pensiez inconsciemment peut-être ( ? ) que le F.N. représentait une menace, en réalité, par vos répétitions, vous suggériez clairement aux auditeurs, que le recours à ce F.N. était la voie naturelle à suivre. .. (..) « Merci beaucoup», voilà ce que pourrait vous dire un supporter du F.N. si ce n’est déjà fait (…) @Claude L.

Je veux vous faire part de mon indignation de la manière dont vous avez présenté les résultats des élections. « Le FN premier parti de France » c’est de la manipulation. En effet :
-le FN n’a pas recueilli plus de voix que lors les élections précédentes comme d’ailleurs aux municipales
-le 1 er parti de France ce sont les abstentionnistes : avec une abstention de près de 60%, les 25% de voix dont a bénéficié les listes FN ne représentent qu’un peu plus de 10% des Français.
En donnant à ce vote FN la place démesurée que vous lui laissez depuis longtemps et que vous donnez un soir d’élection vous manipulez les auditeurs, au lieu de contribuer à les éclairer par la justesse de votre information.@Marie-Dominique C.

 

 

-          Les intermittents

 

L’irruption de représentants des intermittents sur le plateau du journal de 20h m’a valu beaucoup de courrier critiquant la décision prise par la chaîne d’interrompre le programme.

 

Effectivement, on ne peut donner à tous les protestataires un droit d’expression concernant tous les problèmes de la terre. Cependant, sans ces intermittents, pas de journal, pas de bouclage de dernière minute, pas de réal sur la plupart des émissions etc. etc. Ces personnes n’étaient pas parties pour un sit-in de quatre jours mais un simple communiqué, que M. Pujadas (qui lui n’est pas vraiment précaire…) a expédié comme un « petit souci ». Au-delà de la question « avait-on le droit de les couper ? », une simple histoire de décence et d’élégance. @Marianick P.

 

Je suis scandalisée que France2 porte plainte contre les manifestants d' hier soir. Pourquoi ? Ils n’ont jamais la parole : vous avez interrogé le patronat sur la révision de leurs droits. Mais eux  ils  n’ont jamais été sur un plateau de télé pour expliquer leurs métiers. C’est d’ailleurs ce que je vous reproche, ce sont toujours les mêmes idées que vous diffusez: idées des élites, libérales ; vous ne donnez pas 2 opinions divergentes, ni 2 points de vue différents : un salarié et un patron, un économiste libéral, et un économiste altermondialiste. Si cela avait été le cas, les intermittents n’auraient pas manifesté ! @Simone P.

 

 

-          Les anglicismes

 

Sans toutefois critiquer vos émissions que je trouve très bien, pourriez vous faire cesser l’utilisation de mots Anglais quant-ils existent en Français (loi Toubon)
(…) C’est tous les jours et à toutes les sauces qu’on sabote notre langue en remplaçant des mots précis par des mots Anglais n’ayant que le sens de leur contexte
Comme France Info et France Inter (qui ne se privent pas non plus) votre nom commence par le nom de notre  pays, faites au moins respecter sa langue
En dépit des modes. Sans quoi continuez; vos programmes sont de qualité alors ne les sabotez pas. @Lionel B.

 

Tout d’abord j’adore l’information et j’apprécie le travail fait par les journalistes.
Mon profond regret est la surreprésentation du franglais par flemme de traduire, comme signe de reconnaissance des pro et branchés, et irrespect de la grande masse des français non anglophone.
Votre profession nous impose un jargonnage hipster qui est repris par nos politiques, nos agences de pub, nos recruteurs, nos grands patrons, etc…
Pensez vous que le Sotchi Style  » il va châllengé le leader dans ce run avec son back flip » (…) soit un progrès? 
Exemple: sniper, check point, escort, manager, rider, trailer, châllenge, slider, car jacking, home jacking, pitch, etc…. je peux vous en écrire des pages.
Pensez vous que toutes nouveautés se doivent d’être immédiatement annoncées en anglais, que toutes phrases doivent être truffées de franglais parce que nos chers journalistes flanglophones sont incapables d’aligner trois mots de français. Car demain quel français ce snobisme de langage branché laissera t’il derrière lui? @François A.

Related Posts:

  • No Related Posts