Recherche babysitter désespérément

Qui n'a jamais fantasmé sur sa baby-sitter ? Je ne parle pas de sa petite culotte mais de nos rapports. A chaque fois, je rêve d'une relation sans accroc, d'une confiance mutuelle et d'une histoire  qui dure des années. Ça se terminerait par : "Ils vécurent longtemps et elle garda mes enfants." Au lieu de se terminer au moment des vacances scolaires et sur baby-sitter.fr.

Dans la vraie vie, à chaque mois de septembre, c'est la crise pour trouver une (des) nouveau (x) babysitter(s). Le pire, c'est qu'on en consomme plusieurs par semaine. Je ne vais donc pas faire une liste exhaustive, mais il y en a quelques unes dont il faut que je vous parle, au moment où Super Nanny est de retour sur M6.

1La sévère

Jean et petit top à bretelles, rien ne laisser présager qu'A. allait prendre son job tellement au sérieux. C'est elle qui dit à mon fils de cesser d'aller parler aux étrangers dans la rue quand je l'écoute déblatérer dans l'indifférence. C'est elle qui oblige ma fille à lui donner la main en rentrant dans l'école alors qu'elle me file entre les doigts en cinq minutes. C'est même elle qui me signale que mon nain a été "insolent" et "désobéissant" un soir en particulier. Avec A., j'ai revu mes exigences à la hausse, histoire de ne pas passer pour une indigène pendant qu'elle leur apprenait à manger avec des couverts. Et ça leur a fait du bien. Ma fille en parle encore avec des trémolos dans la voix, et je lui envoie un petit texto de temps en temps pour savoir comment elle va. C'est con, on a déménagé.

2Le garçon

Un garçon ?! J'ai eu l'air tellement moderne de confier mes enfants à un garçon. Mais qui mieux que lui pouvait donner un cours de lutte à mes enfants sur le futon de la chambre des parents. Les soirs où B. gardait mes petits relous, ils étaient épuisés et sages quand je rentrais, au lieu de sauter partout en hurlant. Le jour où ma fille s'est fait une bosse, il lui a donné une potion magique nommée "water en sugar" et elle a guérie. "Est-ce que tu joues à la bataille ?" Mon fils ne cessera jamais de poser cette question aux nouveaux babysitteurs quand je les vois pour un recrutement. Le parfait BG du lycée a fait chavirer son cœur l'année dernière et je ne sais pas s'il sera un jour égalé.

3L'infirmière

Elle m'appelle "madame", avec l'air poli d'une jeune fille de bonne famille. Quand je rentre, les enfants sont lavés et en pyjama, la raie sur le côté s'il vous plaît. Tout roulait à peu près bien avec P. jusqu'à ce qu'elle passe à la punition. Une cuillère de lait + menthe verte + huile d'olive pour les enfants désobéissants, ils en étaient tout émoustillés en me le racontant. Chacun a voulu avoir la sienne, évidemment. En un coup de fil, c'était réglé. P. est tout de même restée dans mes petits papiers.

4La sans-papiers

C'était la première fois que je passais par une agence. Quand elle a commencé, elle m'a dit qu'on pouvait peut-être s'arranger et économiser en traitant directement. Puis la fois d'après qu'elle n'avait pas les papiers, mais ce n'est pas grave, elle me les apporte la semaine prochaine. D'une nature confiante, je lui confie les clés. La fois d'après, elle m'a annoncé qu'elle était faché avec sa famille et qu'elle vivait chez son copain. Pas de compte en banque, carte Vitale égarée, pas l'intention d'avancer. Et la première facture de l'agence est quand même arrivée. J'ai récupéré les clés et divorcé des deux.

5La dernière

"Je ne trouve pas le numéro 53 de votre rue.
- Mais où es-tu?
- Au numéro 52.
- Tu sais, il y a un côté pair et un côté impair dans les rues...
- Ah, j'avais oublié !"

Vous comprendrez que j'ai hésité à la garder. Mais, d'une nature confiante, j'ai décidé que ça pouvait arriver. La fois d'après, quand elle a récupéré les enfants, elle m'a appelée, devant la porte de l'appartement.

"Je n'arrive pas à ouvrir, comment on fait ?
- Ben, on tourne la clé.
- D'accord, mais de quel côté ?"

J'ai fermé les yeux et prié pour vite finir mon boulot. "Vous comprenez, comment va-t-elle réagir si mon fils s'éclate l'arcade sourcilière sur le coin de la table ?" ai-je demandé, en prenant mes collègues à témoin. "Elle va passer la serpillère", m'a répondu une jeune mère hilare. AH. Ah. ah.

Et vous, des histoires de baby-sitters à raconter ?

Publié par srblogs / Catégories : Actu

A lire aussi