Candidats #6: Chris Christie, un favori déchu

Chris Christie est l'actuel gouverneur du New Jersey, il était favori en 2012 mais a choisi de ne pas se présenter.

Dernier en date à avoir annoncé sa candidature, le gouverneur du New Jersey a longtemps fait partie des républicains présidentiables. Mais à force d'attendre le moment idéal, Chris Christie a peut-être laissé passer sa chance. Son portrait par Jacques Cardoze:


BLOG - Les candidats republicains- Chris Christie by ftv-geopolis

1Qui est Chris Christie?

Né en 1962 à Newark. Chris Christie est gouverneur du New Jersey, une position qu'il occupe depuis 2010. Républicain de longue date, il est diplômé de droit et sciences politiques de l'Université du Delaware.

Depuis, sa carrière est rectiligne et pour ainsi dire parfaite. D'abord élu local, il attire l'attention des médias nationaux avec sa campagne énergique en faveur de George W. Bush en 2002. Le président saura le remercier en le nommant United States attorney (un procureur général, avec des pouvoirs bien plus étendus) du le New Jersey. Durant les 6 années de son mandat, Chris Christie continue à attirer l'attention des médias en remportant des procès difficiles contre des figures du crime organisé. Racket, trafic d'êtres humains, trafics d'armes...Tout y passe.

En 2010, il se présente aux élections gouvernatoriales, l'antichambre de la présidentielle. Avec une autoroute ouverte devant lui, il écrase le démocrate sortant Jon Corzine. En 2012, il est considéré comme un favori pour la course à la primaire républicaine, mais refuse de se présenter face à un Barack Obama donné gagnant.

Une erreur, sans doute, car les ennuis commencent réellement en 2013. Quelques mois après sa réélection triomphale, l'affaire dite du « Bridgegate » explose. Le bureau du gouverneur est accusé d'avoir intentionnellement fait fermer un pont pour créer des embouteillages dans la municipalité de Fort Lee. Une forme de vengeance mesquine contre le maire démocrate de la ville, qui avait refusé de soutenir Christie lors des élections gouvernatoriales.

L'enquête qui a suivi n'a pas permis de démontrer le rôle de Chris Christie dans cette décision, et le gouverneur s'en est tiré sans ennuis judiciaires. Néanmoins, cette affaire, cumulée à des doutes sur sa gestion financière, a considérablement terni son image. Contrairement à 2012, Chris Christie se présente à cette élection dans la peau d'un outsider, sous-financé et sous-représenté dans l'appareil républicain.

2Quel est son programme?

Chris Christie est un républicain très « Côte Est », qui gouverne un état qui votera quoi qu'il arrive démocrate à la présidentielle. Ses positions s'en ressentent, c'est un des républicains les plus modérés avec Jeb Bush.

Immigration: Chris Christie est sans doute le républicain à l'approche la plus originale sur l'immigration. La plupart des autres candidats proposent un renforcement plus ou moins fort de la sécurité des frontières. Christie considère lui que les immigrants réussiront de toute façon à franchir les frontières et qu'un renforcement est un gâchis.
Pour lui, « les immigrants viennent ici pour travailler. Pour lutter contre l'immigration, nous devons lutter contre le système qui propose aux migrants de travailler au noir. » On retrouve le procureur du New Jersey attaquant le marché noir dans son état.

Société: Christie a longtemps déclaré son opposition au mariage gay, mais il semble avoir abandonné la lutte sur ce front. En 2012, il posait son veto de gouverneur contre un texte l'autorisant dans le New Jersey. Pourtant, dès 2013, il baisse les bras face à une décision judiciaire faisant de même. « C'est un combat inutile » déclare-t-il. Peu de chances, donc, de le voir contester la décision de la Cour Suprême s'il devenait président.

Côté éducation, il a effectué ces derniers mois une magnifique volte-face. Autrefois pionnier du Common Core - un programme fédéral visant à mettre l'accent sur l'anglais et les mathématiques dans les collèges et lycées -, Christie est devenu un opposant féroce. Une stratégie purement électorale, car les électeurs républicains voient le Common Core comme un modèle de l'interventionnisme fédéral dans les décisions locales.

International: Fidèle à son image d'homme au franc-parler, au côté tough guy hérité de son passé de procureur, Christie est un faucon parmi les faucons. Il envisage d'envoyer des hommes au sol combattre l'état islamique et s'est vanté dans un discours: « si j'avais été à la tête du pays à la place de Barack Obama, Vladimir Poutine ne se serait pas comporté de la même manière en Ukraine. »

Environnement: Voici un candidat républicain qui n'est pas climato-sceptique! Christie a de nombreuses fois déclaré qu'il croyait au changement climatique, et croyait qu'il était bien causé par l'homme. En revanche, il reste partisan d'une ligne « l'économie d'abord ». Il a suspendu des restrictions d'émissions dans le New Jersey en 2013, au prétexte que « les chinois font bien pire que nous à l'environnement. »

3Quelles sont ses chances?

Il y a quatre ans, Christie était un favori lors des primaires face à Mitt Romney. Mais le Bridgegate est passé par là. Dans une campagne républicaine ou il est difficile de se faire entendre, les chances du gouverneur paraissent bien mince. En stratège rôdé, Christie a établie une tactique à long terme pour tenter de remporter l'élection. Il tâchera de se distinguer lors de ses exercices favoris, les rencontres avec les électeurs et les débats télévisés, ou son charisme de procureur excelle.

S'il ne parvient pas à acquérir des soutiens et des financements suffisamment tôt dans la campagne, Christie devrait vite disparaître, si possible avant d'avoir à démissionner de son poste de gouverneur. En revanche, de bonnes performances suffisamment tôt pourraient le voir revenir dans la course.

CHANCES DE DEVENIR PRESIDENT DES ETATS-UNIS: Assez faibles, mais...

A lire aussi

  • Aucun article