Attaque de Garland: Qui sont les extrémistes derrière le concours « Dessinez Mahomet » ?


L'attaque terroriste à Garland dans le Texas by ftv-geopolis

Il n'a fallu que quelques minutes après l'attaque menée par deux islamistes à Garland, dans le Texas, pour qu'apparaissent les premières comparaisons avec la tuerie de Charlie Hebdo. Pourtant, si ce n'est la caricature du prophète Mahomet, rien ne relie les journalistes de Charlie aux organisateurs di concours « Dessinez Mahomet ».

Cette compétition, dotée d'un prix de 10 000$ pour le « meilleur » dessin, était organisée par l'American Freedom Defense Initiative (AFDI - Initiative de Défense la Liberté Américaine), également connue sous le nom de Stop Islamization of America (Arrêtez l'Islamization de l'Amérique), un groupe notoirement hostile aux musulmans. Un groupe répertorié comme un mouvement à caractère haineux par le Southern Poverty Law Center.

Voici un extrait du discours prononcé à Garland avant l'attaque par Geert Wilders, leader du Parti de la Liberté, formation d'extrême-droite néerlandaise et invité d'honneur de l’événement. « Notre culture judéo-chrétienne est de loin supérieure à la culture islamique. Je peux vous donner un million de de raisons, mais il y en a une importante. Nous avons de l'humour et ils n'en ont pas. L'Islam n'autorise pas la liberté d'expression, parce qu'elle montre à quel point l'Islam est mauvais et dangereux. Et l'Islam n'autorise pas l'humour car il montre à quel point l'Islam est ridicule et idiot. »

La première phrase à elle seule tomberait en France dans l'incitation à la haine raciale. Plus que l'absence d'autres victimes, voilà la différence avec Charlie Hebdo.

L'AFDI, organisation récidiviste.

L'idéologie de l'AFDI est centrée autour d'une guerre contre le djihad qui, selon sa fondatrice Pamela Geller, « fait rage aux Etats-Unis ». L'association s'était distinguée pour la première fois en 2012, avec une campagne d'affichage dans le métro de New York clamant: « Dans n'importe quelle guerre entre le sauvage et l'homme civilisé, supportez l'homme civilisé. Supportez Israël. Abattez le djihad. »

Le « musulman sauvage » est un leitmotiv dans les discours de Pamela Geller, elle qui pourtant récuse toute accusation de racisme. Elle préfère parler d'« anti-chariah » et « anti-djihad ». Sur son blog, Pamela Geller affirme quand même que Barack Obama est un musulman caché déterminé à détruire les Etats-Unis depuis la Maison Blanche (sic) et qu'il serait le fils secret de Malcolm X (re-sic).

Attention, il n'est pas ici question d'insinuer que l'attaque était de quelque manière que ce soit méritée ou justifiée. Comme l'explique la police de Garland, il s'agissait sans le moindre doute d'une attaque terroriste.

Mais les agresseurs n'ont pas choisi leur cible par hasard. Cette escalade dans la violence vise une organisation dont la raison d'être est de creuser chaque jour le fossé entre les Etats-Unis et les musulmans du monde.

Les militants d'AFDI mènent leur propre « guerre sainte », alimentée par une rhétorique martiale constante. Dans la promotion de son livre « Arrêter l'islamisation de l'Amérique, guide pratique de la résistance », Pamela Geller parle de son « expérience sur les lignes de front » à propos de la lutte contre la création d'un centre culturel musulman près du site des attentats du 11 Septembre à Manhattan.

AFDI profite à plein des lois ultra-permissives sur la liberté d'expression aux Etats-Unis pour déverser un discours haineux dans le débat public, brouiller les frontières entre musulmans et extrémistes et déguiser un racisme abject en protection des libertés fondamentales. Il est hélas à craindre que l'attaque de Garland ne fasse que leur offrir une nouvelle tribune...

Nous laisserons le dernier mot à Linda Sarsour, musulmane new-yorkaise qui s'exprime dans un article de The Daily Beast: « Pamela Geller a le droit de dessiner n'importe quelle [putain de] caricature, et je défends son droit à le faire. Je défendrai toujours son droit à être une bigote et j'ai le droit de répondre à sa bigoterie par mes propres paroles. »

T.L

A lire aussi

  • Aucun article