#Elenao, le mouvement anti fasciste viral....

Ce samedi, Maria Tuca Santiago ne bougera pas de chez elle. Dans son petit salon de son deux pièces d’Ilha do Governador, en banlieue nord de Rio, la militante féministe, coordinatrice de campagne d’un candidat local du PSOL, le parti socialiste brésilien, a le visage tuméfié. Résultat de l’agression qu’elle a subit le 24 septembre dernier, lorsque trois hommes sont sortis d’un taxi avec des révolvers et l’ont menacé, puis battue.

A peine sortie de l’hôpital, sa page Facebook a été inondée de messages de soutiens du pays tout entier. Et pour cause, Maria est l’organisatrice du mouvement “Les femmes contre Bolsonaro” qui en quelques semaines, a réunit plus de trois millions de femmes. Sous la bannière “Ele Nao”, “Lui non”, le mouvement tente de faire barrage au candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro, favori des sondages aux propos ouvertement racistes et machistes. Selon un dernier sondage, 54% des femmes rejetteraient la candidature de Jair Bolsonaro… contre 34% des hommes, faisant du vote féminin un élément décisif de la campagne, qui pourrait largement influencer le second tour qui a toutes les chances de se jouer entre le candidat d’extrême droite et le disciple de Lula, Fernando Haddad.
L’événement, victime de son succès a été hacké plusieurs fois sur les réseaux sociaux, accusé par les “Bolsomitos”, les militants de Bolsonaro de “conspirer contre leur candidat”.
Programmé à 15h ce samedi dans le centre de Sao Paulo et sur la place de Cinelandia au coeur du vieux Rio, le rassemblement compte sur des soutiens variés: mouvements LGBT, associations afrobrésiliennes, partis politiques de gauche et du centre…. Jusqu’aux plus inattendus: sur la toile, l’humour brésilien fait rage et les Méms rivalisent d’ingéniosité:
“Les pigeons de la place Cinelandia contre Bolsonaro”, “Les plantes vertes contre Bolsonaro”, “les aliens contre Bolsonaro”… chaque jour, un nouveau groupe se créé, des buveurs de bière aux unijambistes…

Ele Nao a même traversé les frontières: des stars et artistes étrangers se sont unies au mouvement “anti fasciste” convaincus par leurs fans brésiliens qui ont inondé leurs pages et leur Instagram ces derniers jours: des acteurs de la série Grey’s Anatomy, la chanteuse du groupe The Pussycat Dolls Nicole Scherzinger jusqu’à Madonna.

Le #Elenao a été détourné par les Bolsomitos, le fils du candidat à l’élection présidentielle, le conseiller municipal Carlos Bolsonaro vient de publié une photo montrant un homme sous la douche visiblement torturé, le visage tuméfié emprisonné dans un sac plastique sous titré du #Elenao sous entendant ainsi que les hommes seraient forcés à participer à la mobilisation de leurs femmes, commenté de l’expression “Sur les pères qui pleurent sous la douche” expression tristement populaire au Brésil qui désigne les parents honteux d’avoir des enfants homosexuels. Une publication qui a causé une vague d’indignation sur les réseaux sociaux.

Fanny Lothaire

Related Posts:

  • No Related Posts