Revenu universel: ils font le test en Allemagne

Une association allemande collecte des fonds pour offrir à des volontaires tirés au sort un an de revenu universel. Utopie ou révolution nécessaire pour la société ? En Allemagne aussi le débat est ouvert...

Vivre en touchant chaque mois 1000 euros, quelques soient sa condition, ses origines, son âge, ses revenus, c’est ce que propose l’association « mein Grundeinkommen » (« mon revenu universel ») basée à Berlin qui a voulu faire le test de son efficacité. « Que se passerait-il si vous aviez un revenu universel ? » demande l’association sur son site internet, où presque 55 000 personnes ont jusqu’à présent financé, via une plateforme de crowdfunding, 81 projets de revenus universels. Dès que la somme de 12 000 euros est atteinte, soit un an de revenu universel, un volontaire est tiré au sort. Il touchera l'argent, et rien ne lui sera demandé en retour. L'association ne veut rien savoir non plus sur les éventuelles allocations que la personne touche, ce qu'elle pourrait perdre du fait de ce revenu universel (comme certains minimas sociaux). L'idée est tout simplement d'offrir un moyen de subsistance, à charge pour la personne d'en faire ce qu'elle veut. Cela change-t-il vraiment la vie de celles et ceux qui ont eu la chance d'être tiré au sort ?

Regardez notre reportage:

Le président de l’association, Michael Bohmeyer, se réjouit aujourd'hui que le revenu universel soit au cœur du débat politique en France, avec la proposition du candidat socialiste Benoit Hamon, et aussi en Finlande qui a lancé une expérimentation ces deux prochaines années auprès de 2000 chômeurs. Mais il regrette que ce thème soit absent en Allemagne et espère mettre la puce à l’oreille aux personnalités politiques de son pays. Certaines pétitions avaient déjà commencé à se développer dans les années 2010 et le Parti des Pirates, qui a connu un certain succès aux élections locales avant de se faire beaucoup plus discret, l'avait inclus dans son programme. L'idée est donc connue mais n'est pas, en Allemagne, un grand sujet de société.

Selon la Suddeutsche Zeitung, une telle loi serait possible en Allemagne, mais son application nécessiterait une véritable réforme constitutionnelle. L’initiative de "Mein Grundeinkommen", elle, ne dit rien sur les conditions d'application de ce revenu universel: comment le financer, qui le touchera vraiment, quid des autres allocations... Son objectif est d'abord d'agiter les consciences, à charge pour les politiques de mener cette révolution dans le champ de la loi.

 

Par Sibylle Aoudjhane (avec Amaury Guibert)

A lire aussi

  • Aucun article