22 Oct

Wax Mag : le deuxième numéro du magazine consacré à l’actualité du vinyle est en kiosque

Wax, ça sonne comme un nom de label musical mais ce n’est pas un label, c’est un magazine exclusivement consacré à l’actualité du vinyle. Son deuxième numéro vient tout juste de sortir. Impressions…

IMG_1323

L’intérêt suscité par mon précédent article sur le premier numéro de Wax il y a deux mois, ne peut que confirmer ce que je pense, un magazine consacré à l’actualité du vinyle, TOUTE l’actualité du vinyle peut-on même lire sur sa couverture, va de pair avec ce qu’on qualifie comme le retour du vinyle, un retour qui est loin d’être une mode éphémère s’enthousiasme le rédacteur en chef Alain Gouvrion dans son édito.

Toujours au format vinyle, toujours en 50 pages, avec toujours beaucoup de publicités mais des publicités ciblées (sorties vinyles, matos hi-fi…), le deuxième numéro déboule en kiosque et dans certains magasins culturels avec David Bowie en couverture, à l’occasion de la sortie du coffret de treize vinyles A New Carreer in a New Town 1977 1982.

Au sommaire : des chroniques d’albums, des news en pagaille (Liam Gallagher, Sparks, Angus & Julia Stone, Calypso Valois…), une interview de Valli (ex Chagrin d’amour, aujourd’hui animatrice radio), des papiers sur David Bowie période 1977-1982, David Gilmour et son live à Pompéi, le label Light in the Attic qui offre une nouvelle chance à des albums oubliés, l’album Their Satanic Majesties Request des Stones, les nouveautés matos… et sur l’histoire du vinyle avec une petite curiosité, un Robert Mitchum, oui oui l’acteur de cinéma, en chanteur de calypso.

Eric Guillaud

05 Oct

Tranzistor : la Mayenne retrouve les bonnes ondes

D’abord fanzine de six pages puis véritable magazine, Tranzistor a participé pendant 16 ans et 60 numéros à la promotion des musiques actuelles en Mayenne avant de disparaître en mars 2017. Pour mieux réapparaître aujourd’hui…

60 numéros, 16 ans d’existence, ça valait bien un petite pause, juste le temps nécessaire pour repenser le support et ses missions. « Une page se tourne. Tranzistor saisit l’occasion de se réinventer, pour explorer demain le vaste espace du champ culturel et artistique en Mayenne, du théâtre aux arts visuels. Avec toujours une tendresse particulière pour la musique… » expliquait Nicolas Moreau dans le dernier édito.

Et le voilà ce Tranzistor qu’on nous promettait tout beau tout nouveau. Le format a été augmenté, la maquette revue, et le noir et blanc a laissé la place à la couleur, bref de quoi oublier ces quelques mois sans nouvelles…

IMG_1236

Et chose promise, chose due, on y parle toujours musique avec la chronique « sur écoute » qui passe en revue les derniers albums régionaux et la fameuse compile qui offre un panorama de la création musicale en Mayenne.

Chose promise aussi, Tranzistor s’ouvre donc aux arts d’une façon plus large. Au menu ce mois-ci, une rencontre avec le chorégraphe David Drouard, une interview du conteur Nicolas Bonneau, un dossier très complet sur l’art à l’école et plein d’autres petites infos…

Côté graphique, on garde la très bonne habitude d’inviter un graphiste, en l’occurrence ici le duo Agathe Demois et Vincent Godeau qui nous offrent des visuels colorés et poétiques.

Histoire de fêter ce retour aux affaires, un concert Tranzistor on air est organisé au Théâtre de Laval le 7 octobre, jour de sortie du magazine, avec les groupes présents sur la compile tels que EZPZ, Vistina Orkestra, Maen ou encore Super Shiva.


Eric Guillaud

16 Août

Wax mag : un nouveau magazine pour tous les amoureux du vinyle

IMG_1015

Un bon vieux magazine papier pour parler de nos bons vieux vinyles, c’est le concept à la fois simple et pertinent de Wax mag dont le premier numéro est disponible en kiosque depuis cet été et parfois diffusé gratuitement dans quelques enseignes commerciales.

Au sommaire : les dernières sorties bien évidemment, des news en pagaille, un papier sur le label Stax (Sam and Dave, Booker T and the Mgs, Rufus Thomas,…) dont on célèbre le soixantième anniversaire, un zoom sur le Summer of love, une rencontre avec deux fous de vinyles, le Français Antoine de Caunes d’un côté et l’Américain Jack White de l’autre, ce dernier étant le génial musicien que l’on connaît (White Stripes, The Raconteurs…) mais aussi le fondateur du label Third Man Records…

Wax Mag ne joue pas dans la même cour que Rock’n’folk, Noise et autre Rolling Stone mais compte assurément accompagner ce nouvel engouement du grand public pour le vinyle, un engouement dont les raisons, précise le rédacteur en chef Alain Gouvrion, « ne doivent pas tant à la nostalgie qu’à la beauté de l’objet lui-même et par la qualité du son qu’il propose, longtemps vantée par ces adorateurs du vinyle qu’on moquait encore il y a peu… : des collectionneurs vieillissants qui couraient les conventions de disques, les brocantes ou les derniers disquaires de Londres, L.A. ou Barcelone, pour dénicher la perle rare, obscure bande-originale d’un film horrifique des seventies ou obscur groupe psychédélique brésilien ». Les temps changent!

Pour l’instant, le magazine est disponible en kiosque sur Paris, Rennes et Toulouse, et parfois distribué gratuitement par quelques enseignes de la grande distribution, notamment à Atout Sud Rezé en périphérie de Nantes. Le deuxième numéro est prévu pour le 20 septembre.

Eric Guillaud