Sarkozy utilise la primaire pour tenter de rétablir son autorité sur la droite

L'affaire n'est ni anodine ni anecdotique. "Les Républicains" ont été pris d'un coup de chaud pendant le pont de l'Ascension. En cause : la décision du bureau politique (BP), prise à l'initiative de Nicolas Sarkozy, de priver de vote électronique les Français installés à l'étranger qui souhaiteraient participer à la primaire présidentielle...