François Fillon peut-il encore s'imposer dans la présidentielle ?

François Fillon à un débat avec des entrepreneurs à Paris, le 31 janvier 2017. (THOMAS SAMSON / AFP)

Arx tarpeia Capitoli proxima...  "La roche Tarpéienne est proche du Capitole". Jamais cette locution latine n'aura été d'une telle actualité dans une élection présidentielle sous la Ve République. Jamais la chute - l'exécution du haut de la roche Tarpéienne, en l'espèce, chez les Romains - n'aura été aussi voisine des honneurs espérés du Capitole. De l'Elysée, en la circonstance. Chaque semaine, les soutiens de François Fillon se demandent, révélations du "Canard enchaîné" suivies par celles d'autres médias aidant, si leur champion est promis à la roche Tarpéienne ou bien au Capitole. A dire le vrai, l'opinion penche de plus en plus, jour après jour, pour la première destination plutôt que pour la seconde !

En l'espace de deux mois très exactement, la campagne de l'élection présidentielle s'est transformée en chamboule-tout intégral. Le 20 novembre 2016, Fillon écrasait le premier tour de la primaire de droite... après avoir été donné largement dominé, pendant des mois et des mois, par Alain Juppé. Une semaine après, celui qui avait été "Le Petit Chose" de  Nicolas Sarkozy pendant cinq années prenait sa revanche : il rameutait sur son nom deux électeurs sur trois et il écartait définitivement de son chemin présidentiel les deux têtes de gondole de la droite. Plus rien ne pouvait l'arrêter.

D'autant que quelques jours plus tard, un nouveau séisme secouait la sphère politique. A gauche, cette fois. Le président de la République annonçait qu'il ne briguerait pas un second mandat. Il faut dire que ses chances de réussite étaient alors des plus réduites, après un quinquennat assez illisible politiquement, catastrophique sur le plan électoral et en grande partie infructueux dans le domaine programmatique. Ajoutons que les "frondeurs" socialistes ont tout fait pour empêcher le développement de cette hypothèse. François Hollande quittait le jeu, après Sarkozy, Juppé et même Cécile Duflot, la cheffe de file verte éliminée auparavant, elle aussi, dans la primaire écolo.

Une vague attaque son image de plein fouet...

Le troisième "coup de Trafalgar" allait intervenir neuf semaines après le second tour de la primaire de droite. A gauche, le second tour de la pré-présidentielle (29 janvier 2017) confirmait la suprématie de Benoît Hamon observée le dimanche précédent, non seulement dans le camp des "frondeurs" mais sur l'ensemble de l'électorat qui s'était déplacé dans les bureaux de vote  : il renvoyait dans les cordes un Manuel Valls que les sondages, pourtant, avaient donné gagnant pendant des semaines, depuis le renoncement de Hollande. Comme pour Fillon, la percée de l'éphémère ministre de l'éducation nationale ne s'était faite que dans la toute dernière ligne droite.

Les enquêtes d'opinion sur les intentions de vote à la présidentielle, en janvier comme en décembre, étaient unanimes. Si Marine Le Pen était donnée en tête au premier tour par tous les instituts de sondage, elle était promise à une défaite au second round face à Fillon qui l'emportait haut la main. Mais ça, c'était avant... Avant que ne tombe l'édition du "Canard enchaîné" du 25 janvier. Et la descente aux enfers a commencé. A trois mois du premier tour de le "mère des élections" (23 avril), l'hebdomadaire satirique révèle que l'épouse de l'ancien premier ministre a été son assistante parlementaire, assez discrète mais très bien payée, pendant plusieurs années et qu'elle a cumulé deux emplois à plein temps pendant plusieurs mois. Le tout enrobé dans des sous-entendus d'emplois fictifs présumés et de renvoi d'ascenseur.

Force est de constater que Fillon ne parvient pas, jusqu'ici, à endiguer cette vague qui attaque de plein fouet l'image qu'il cultive depuis des années au point d'en faire, volontairement, son identité politique. A tort ou à raison, sa rectitude, sa droiture, son honnêteté, son intégrité sont battues en brèche par une opinion publique qui adhère plus que modérément à ses tentatives maladroites d'explications. Au point qu'on se demande comment il est possible qu'un homme aspirant aux plus hautes fonctions ait une communication et une défense aussi mal préparées. Aussi mal organisées. Et aussi mal orchestrées. Contrairement à une brochettes d'éditorialistes en vue qui ont décelé une réussite dans sa "conférence de presse-vérité" du 6 février, l'écrasante majorité de l'opinion, si l'on en croit les sondages, n'est convaincue ni par ses "éclaircissements" ni par ses excuses. D'autant que ses avocats remettent en cause les procédures en cours.

... Mais son socle est plus solide que celui de Macron

A cette aune, le candidat de la droite peut-il remonter la pente et s'imposer dans la présidentielle, c'est-à-dire être présent au second tour avec un espoir de l'emporter ? Objectivement, les données de la situation actuelle ne lui sont pas très favorables. Une observation minutieuse de la vie politique antérieure permet de remarquer que le basculement en faveur de Jacques Chirac au détriment d'Edouard Balladur s'était produit au même instant - la soudure janvier-février - de la campagne présidentielle de 1995. Et Balladur n'avait jamais pu revenir. C'est précisément maintenant que les décisions de vote commencent à se cristalliser. Pour autant, cette campagne est tellement atypique qu'il ne faut écarter aucun nouveau retournement.

Même si Fillon peut être l'objet du "dégagisme" que prône Jean-Luc Mélenchon à l'égard des toutes les têtes d'affiche de droite et de gauche à travers son slogan "Dégagez les tous", dont il risque d'être lui aussi la victime, il n'en demeure pas moins que le Sarthois possède encore dans la manche quelques atouts pour contrecarrer le destin funeste qui lui est promis aujourd'hui. Malgré son rétrécissement, sa base quantitative n'est pas encore trop éloignée de celle d'Emmanuel Macron (sondage OpinionWay du 10 février, par exemple, mais l'écart est plus important pour d'autres instituts), qui lui a ravi la deuxième place dans les intentions de vote. Mieux encore son socle électoral est plus large et plus solide que celui du leader du mouvement "En Marche" : ses électeurs sont sûrs de voter pour lui à 72% alors que ceux de Macron n'ont cette certitude qu'à 50% (sondage Elabe du 8 février).

S'il peut compter sur un éparpillement de l'électorat de gauche - un accord électoral pour les législatives est envisageable entre le PS et les écologistes mais une fusion Hamon-Mélenchon n'est pas à l'ordre du jour avant le premier tour - qui le met à l'abri, jusqu'à aujourd'hui, du retour dans le jeu ultime de l'un de ces deux candidats, Fillon a toutes les raisons de se méfier des faiblesses supposées de Macron qui, au bout du compte, pourraient se retourner en force de frappe destructrice. En effet, l'institut BVA a évalué les potentiels bas et haut (en intentions de vote) de chacun des candidats. Si l'ex-chef du gouvernement de Sarkozy oscille entre 8% et 23%, l'ancien ministre de l'économie de Hollande navigue, lui, entre 9% et 33%, soit un "potentiel haut" plus élevé que celui de Le Pen fille (29%). Et cette inconnue est d'autant plus inquiétante pour Fillon que les instituts de sondage ne disposent d'aucun paramètre de redressement du vote Macron car il ne s'est présenté à aucune élection dans le passé. Pas plus que son mouvement "En Marche". On avance donc dans le brouillard ! Un brouillard qui peut être meurtrier le soir du 23 avril.

Publié par Olivier Biffaud / Catégories : Actu

A lire aussi

  • Aucun article
  • alboran

    Le socle de Macron est à peine de la moitié de celui affiché (20%) , ce qui veut dire que l'électeur du 1er tour n'est pas du tout garanti "calé" de son côté , alors que Fillon a été ,est suivi par une foule de gens qui se sont rendu compte que le pays a besoin de réformes complètes ,rapides ,et pas forcément agréables pour tous - en remarquant que le trait revendiqué "catho" de Fillon lui fait considérer essentielle la protection ,dans ce système ,des "plus modestes ", aussi bien pour le pouvoir d'achat que la sécurité (SS, qui sera , au contraire des prétendus , remise en forme ).
    Il ne faut pas oublier que l'élection se joue en dernier lieu avec une foule d'indécis , et ce sont les impressions des derniers combats qui comptent . Et je pense que Fillon aura là un bon tempo .

    • Sekhmet

      La foule de gens qui suit Fillon s'est surtout rendu compte de sa parfaite Tartufferie ;sans compter qu'il est difficile de croire une seconde que Fillon ne soit autre chose que le nom d'une incantation ,et qu'il est fort mal placé pour réaliser aujourd'hui ce qu'il fut incapable d'imposer lorsqu'il fut chef de gouvernement hier; et qu'il sera encore moins à mème de faire accepter demain.
      Fillon ne se soucie pas plus des plus modestes que de la transparence de la vie politique ;ces deux obligations lui sont étrangères ,son "catholicisme" n'a rien de social ,il n'est qu'un marqueur identitaire qui s'adresse exclusivement à l'électorat ultra conservateur et à la frange maurrassienne de celui ci .Ce n 'est pas Jean Baptiste de La Salle dont s'inspire cet électorat ;mais bien plutot de Charles Maurras ou de Jean Royer ;et c'est seulement à celui ci que la parole de Fillon s'adresse .
      Il n'y a rien de nouveau et surtout rien d'innovant chez Fillon ;ce qu'il ressort des placards ;c'est la France des années 70 ;et c'est insuffisant ;nettement.

      • thalès

        Encore une victIme de la démagogie ambiante. Mais pourquoi donc, l’Allemagne réussit si bien et nous, avec notre modèle parfait d'ultra socialisme, allons bientôt rejoindre la Grèce à l'infirmerie de l'Europe et aux bons soins du FMI.

        • Sekhmet

          Ben voyons !..Le modèle allemand est loin d'étre une réussite ;le taux de pauvreté y est supérieur à celui de la France et la précarisation de l'emploi s'est généralisée ;ne comparez pas ce qu'était l'Allemagne dans les années 70 ou 80 -age d'or de la co-gestion et du modèle social démocrate-et ce qu'elle a commencé à devenir depuis les réformes de G Schroeder à la fin des années 90.
          L'Allemagne n'est pas un modèle à appliquer aveuglément sans réfléchir ,pas plus que le modèle thatchérien dont s'inspire Fillon et qui a fait du système de santé britannique une catastrophe sanitaire de grande ampleur.La modélisation aveugle ;c'est ça la démagogie.;seulement il faut sortir la tète du sable pour le reconnaitre

      • alboran

        Non ,Fillon a pris les devants de la "prise de conscience" sur la réforme du système parlementaire en 2013 en cessant d'employer sa femme ...et après tout ,s' il y a eu , antérieurement et sans observation de quiconque , un "dépassement " de niveau de salaire -ce qui reste à voir - c'est Négligeable devant le reste :
        Faire évoluer le pays dans la bonne direction , enfin ,sortir de 30 ans de gabegie et dérive socialiste et droite molle (Chiraquienne ).
        Son programme est en rupture avec toutes les politiques antérieures , sauf celle amorcée par Sarkozy avec lui ,mais freinée par la crise de 2008 (crise Niée par l'opposition )...
        Ce programme comporte toutes les actions indispensables ,sur l'emploi et la sécurité ,et également ,puisque c'est le sujet ici ,sur le système parlementaire (Il devrait suivre les recommandations de l'IFRAP).
        La Droite saura se maintenir , dans cette optique .

      • alboran

        Non ,le fait brut est la dérive du système parlementaire . Je viens de lire que d''après l'IFRAP , un assistant à L'Assemblée Nationale gagne en Moyenne ...7700 euros !
        Alors le traitement de Mme Fillon ... devait paraître normal à son mari ,voilà tout .
        Et moi ,je passe Sans problème là-dessus ,pour comparer ce que nous coûterait l'écartement de Fillon : une plongée dans le vide .

        • olivierbiffaud

          Bonjour,
          En aucun cas, il ne s'agit du salaire moyen des assistants parlementaires. L'IFRAP a fait une étude sur les salaires des "agents de l'Assemblée nationale", ce qui est tout à fait différent. Il s'agit de fonctionnaires, ce que ne sont pas les assistant-e-s parlementaires, qui vont de l'administrateur (haut de l'échelle) au... chauffeur. On peut enfin préciser que l'IFRAP est connue pour son combat farouche et incessant contre les fonctionnaires dont elle préconise de réduire le nombre de... 700.000.

          • alboran

            Vous avez eu raison de me reprendre , car c'était effectivement "agent " de l'AN qui était mentionné .
            Mais j'ai pris cette référence pour montrer que le public sait en prendre "à l'aise " avec l'argent du contribuable (penser aussi au coiffeur de Hollande ,à 10.000 euros !) et que l'"excès " de Fillon est à relativiser ...
            Que ce niveau de traitement ait "déteint" sur un parlementaire qui fréquente ce milieu depuis des lustres me parait assez logique .
            Que l'IFRAP soit en veille -et donne des solutions - sur les dérives ,voire la Gabegie étatique qui sévit depuis des dizaines d'années me parait salutaire ! et le chiffre avancé de réduction , normal ...Pour donner une idée de la dérive bureaucratique qui peut se voir ailleurs ,dans le privé ,il y a quelques années , une grande entreprise dont je dépendais s' est "amincie " en trois ans de ...50% !
            Et elle est toujours là . Les pays qui ont fait leur réforme basique , comme celle voulue par F Fillon ,en ont fait aussi . Et ce qui est proposé n'est que ...1/10 ème de l'effectif , par non remplacement . Pas de quoi paniquer !

        • Denise

          Chaque député dispose d'un crédit collaborateur de 9500 euros pour rémunérer l'ensemble de ses assistants (jusqu'à 5)

    • adoque

      C'est pratique "catho", puisqu'il s'agit de se satisfaire de sa condition...
      qu'elle soit celle de Job, misérable,
      ou enviable, c'est alors considéré comme un don divin !

  • Camille Ratel

    je n'est jamais vu d'élection présidentielle aussi perfide entre chaque camps de droite comme de gauche, j'ai un âge très avancé, c'est la honte de la FRANCE!!!!
    voter me concernant c'est terminé!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • mortauxcons

      Pas d'accord Camille. Il faut que tu ailles voter, mais que dans l'enveloppe, tu mettes ta carte d'électeur. Le message est clair

  • Camille Ratel

    elections des présidentielles de 2017 à mettre dans le livre d'histoire de notre pays, pour les générations futures!!!!!

  • PIERRE

    De gauche, je voterais blanc en cas d'un 2eme tour Fillon-Le Pen, bien que je sois farouchement opposé aux thèses frontistes. La justice étant fondée d'abord sur la morale, je trouve le candidat Fillon complètement amoral.

    • FAM

      En votant Hollande pour quelle morale avez vous à l'époque opté?
      Vous avez pris l'option de destruction du pays et vous voulez que ça continue.
      La justice n'est pas fondée sur la morale mais sur les faits et les preuves, du moins en principe.

  • charly100

    Non pas du tout, Mr Fillon est totalement hors jeu, c'est tout, il n'y a que lui qui n'a pas encore compris ça ou il ne veut pas le comprendre. Allez visionner, comme moi, l'entretien complet de Mme Pénélope Fillon donné en 2007 dont il est question dans l’émission envoyé spécial du jeudi dernier. et vous comprenez facilement qu'il a menti à la France entier concernant sa femme.
    http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/penelope-fillon/video-l-interview-oubliee-de-penelope-fillon-la-publication-integrale_2055329.html
    Dans cet entretien, Mme Pénélope Fillon dit qu'elle ne s'est jamais intéressée à la politique et elle donne même l'impression qu'elle s’ennuyait dans sa vie de femme au foyer, sans véritables occupations de ses journées. Je pense sincèrement que Mr Fillon a mis sa femme dans l’embarras total en déclarant qu'elle était son attachée parlementaire. Je suis maintenant sûr à 1000% que Mme Pénélope Fillon n'a jamais été impliquée en quoique ce soit dans la vie politique de son mari, et sûrement pas en tant qu'attachée parlementaire. Regardez bien ce vidéo et vous arrivez sûrement aux mêmes conclusions que moi, sauf si vous ne voulez rien savoir. Mr Fillon doit être déclarer inéligible à vie..

  • wangqilin

    "François Fillon peut-il encore s'imposer dans la présidentielle?"

    *** pour la majorité des français et même des gens de son camps : NON!
    pour lui : OUI!
    Si élu, il va être "très à l'écoute du peuple" comme vous vous en doutez!

    • Bocion2010

      Pourquoi serait-il élu? Ce serait à désespérer des Français...

  • Martin

    Quand on est "plombé par les affaires" on ne devrait même pas être autorisé à se présenter pour des élections ...

    • alboran

      Dans ce cas , Personne ( de ceux qui se présentent aujourdhui) ne serait éligible à la candidature !
      Toutes les conduites et parcours sont "interprétables " dans le sens d'une suspicion , Macron et son financement , Hamon et sa moitié , etc

  • Homygod

    Bonne mère !
    Le trait "Catho" lui confère ceci et lui confère cela...
    Alboran : Comment faut te le faire comprendre ? Il a volé !
    Joli pour un catho exemplaire !
    Grillé, cuit, foutu... ça te dit quelque chose pour ce candidat menteur ?
    Vas donc lire les derniers sondages des derniers indécis, j'ai l'impression qu'ils ont pris position ici ou là mais pas pour Fillon !
    De toutes les façons on voit comment il est accueilli quand ce ne sont pas des militants... "voleur, menteur, rembourser nos impôts..." ça en dit long !
    Tout le monde a bien compris que le seul pouvoir d'achat qui le préoccupe c'est le sien, pas le nôtre !!!
    Et j'ajoute que les médias font leur boulot, ils sont là pour mettre en lumière ce qui était caché dans l'ombre. J'imagine bien que ça fâche des Môôôsieurs comme Fillon à qui ça n'arrange pas les affaires, mais c'est le métier des journalistes !

    • alboran

      Non ,il n' a Pas volé . Le traitement Moyen d' un agent de l'Assemblée Nationale , dixit l'IFRAP , est de ...7700 euros ! et son secrétaire général gagne plus que le président de la République !!
      Dès lors ,pour un parlementaire de la taille de F Fillon ,qu'il ait été un peu trop "généreux " , ce n'est pas une faute ,mais une erreur . Qu' il a reconnue implicitement dès 2013 ,et factuellement il y a une semaine .En proposant de réformer ,sur référendum , le système parlementaire , dont le nombre de représentants . Que faire de mieux ? ,
      Mais voilà ,un tas de justiciers populaires ont senti l'odeur du sang à la une ,et ça ,c'est super excitant ...
      Et pour l'accueil en tournée à la Rénion ,les opposants étaient ...15 ,et les supporters ...plus de 150! Où est le bug ?
      Votre diatribe est donc du plus haut comique . Fillon vaincra .Avec nous , la Droite . Ni extrème ,ni molle ,juste celle pour sauver le pays .

      • Denise

        Mais ce n'est pas le fait d'avoir employé sa femme qui est en cause, ni même le salaire versé (encore qu'il soit très supérieur à ce que touchent les assistants parlementaires) mais le fait que ce soit un emploi FICTIF (.... ce qui implique d'ailleurs que d'autres assistants ont fait le boulot pour les miettes qui restaient !)

  • G3D

    Bonjour

    Mr Fillon est pris la main dans le sac. Il ne veux reconnaître l'évidence. Je pense que comme le dit la locution latine "Arx tarpeia Capitoli proxima est" il n'est pas très loin de la sortie. Il ne faut oublier qu'il est ira jusqu'au bout car sa famille (LR) n'a pas de remplaçant (à ce jour). Dans ce cas précis on peut comprendre cette stratégie. Sachant que celle-ci est vouée à l'échec, Les sondages et les opinions collectés par plusieurs médias sont assez édifiants.

  • Madaxi

    Pauvre France , je me
    Lève tous les matins , je ne compte plus les heures et pourtant. La politiques est un milieu pourri ou chacun y trouve son compte , l affaire Fillon à été orchestré pour un système véreux qu il faut dénoncer , ainsi va la France. Oui les choses ne sont pas Claire , mais le système est ainsi , la gauche sais remplis les poches mais ont entends rien , le peu croule sous les affaires. Et rien. Un peu de légitimités dans tous ca , au travers des médias ont ne montre que l aspects négatifs que les gens réticents pour influencer une société en perdition. Je voterai. Fillon car je crois à un programme ferme , afin de redresser cette France qui va de mal en pire , ouvrez les yeux arrêter de vous cacher derrière des revendications des déceptions sur un système qui a toujours existé, ne dénonçons pas qu un seul homme mais tous le système est l ont s'apercevrait alors que sur l échiquier politique il ne reste plus grand monde , je crois dur comme faire qu il y aura un changement ferme pour l avenir de la France et que Fillon sera au rdv , et nombreux le suive l encourage
    Le soutienne , toutes races , toutes couleurs, niveau et classe social , ha vitoria ha mérita in una soucieta in perdizione tuti a fiancha ha elù

  • Crevette_papa

    Je suis supporter de E. Macron , mais je suis horrifié par cette attaque massive et nominale sur Fillon : le but est de le descendre et l'empêcher de se présenter au suffrage , c'est évident . Si faute il y a , pourquoi ne pas le dévoiler avant ? Le timing est vraiment intentionnel ! Et puis il y a les autres élus qui font comme lui : on en parle pas dans le attaques !

  • Crevette_papa

    Je suis adhérent En Marche depuis sept 2016, mais je suis horrifié par cette attaque massive et nominale sur Fillon. Le but est de l'abattre car si faute il y a pourquoi attendre 3 ans pour la révéler.... juste trois mois avant l'élection . Le timing est intentionnel !!! Et on ne parle pas du tout dans ces attaques que d' autres élus emploient comme lui les membres de leurs familles . Ce n'est pas la démocratie que je souhaite pour la France .

    • monsieur noizet

      surpris par cette opinion, car cette attaque est une aubaine pour Macron, qui soit dit en passant, au niveau moralité est de la même veine que Fillon. Rien de crédible dans son passage au gouvernement, juste un moyen de se mettre sous les projecteurs, pour très vite critiquer ceux auxquels, il s'était associé "par erreur" ou plutôt par intérêt ! son nouveau style de roquet aboyeur après celui de gendre idéal, n'améliore pas son image , comme faux derche, difficile de trouver mieux...

    • Denise

      La faute date de plus de 3 ans, et je ne pense pas qu'il y ait eu attente pour la révéler. Le Canard a clairement dit avoir commencé à enquêter quand M.Fillon s'est déclaré candidat à la primaire, et une enquête sérieuse ne se fait pas en quelques jours.

      • Crevette_papa

        3 ans pour enqueter ? non ...pour sortir des feuilles de paye déclarées toutes faites

  • alboran

    Non ,ces "révélations " ne sont que brindilles , et l'important est ce sur quoi il a été élu : son programme . Ceux qui seront appelés à souffrir ont l'habitude , la classe moyenne ,qui saura participer , car le résultat sera enfin là . Comme l'ont fait les autres pays en forme actuellement , Allemagne ,Canada , pays scandinaves ; Fillon est le seul à proposer le bon schéma .

    • zeppe

      Elles ne sont pas que " brindilles " bon sang !
      Lorsqu'on a la vie hyper facile et qu'on puise sans retenue dans les caisses de l'Etat et qu'en plus on demande à ceux qui bossent dur pour 3 cacahuètes de faire des efforts, on a à faire à un comportement ignoble et inadmissible.
      Les pays que vous citez n'ont ABSOLUMENT rien résolu du tout !
      Avoir un taux de chômage bas n'est pas DU TOUT une satisfaction si c'est au prix de l'explosion de la précarité et des inégalités.
      Un pays qui aurait 0 chômage mais 10 à 15 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté MALGRÉ qu'ils aient un emploi, c'est totalement inadmissible.
      Le but dans la vie c'est d'avoir un travail qui permettent vivre plus que correctement. Si u travail ne permets pas de vivre TRÈS correctement, c'est un drame PIRE que de ne pas avoir de travail .
      Compris ?
      On n'en veut pas de "réussite " à l'Allemande ou à la GB.
      Quant aux pays Scandinaves, il assurent une très bonne protection sociales en cas de perte de son emploi. Ce qui ne correspond absolument pas à la politique ultra libérale de Fillon.
      Il va se ramasser : tant mieux !
      D'ailleurs, n'oubliez pas que les pays scandinaves que vous citez en référence payent bien plus d'impôts que nous. Moi je suis totalement d'accord pour augmenter sensiblement la progressivité des impôts afin qu'on se rapproche du modèle scandinave. ce n'est pas ce que souhaite Fillon à toujours vouloir baisser les impôts .
      Et vous ?

  • alboran

    ce n'est pas parce qu'on est catho qu'on ne pêche pas ! Il faut savoir pardonner ; il s'est repenti ,et la sagesse est d'accepter , par charité autant que par réalisme politique . Je ne suis pas le seul à le penser , ni à être consterné devant le bashing des médias . Il est temps de relativiser .

    • Sekhmet

      Il s'est repenti parce qu'on lui a mis le nez dedans ;sinon il n'y aurait eu aucune repentance .Au demeurant la faute morale de Fillon n'est pas une faute morale personnelle dont on pourrait si facilement s'acquitter par un "pater", deux "ave" et une phrase d'excuse à mi voix entre la poire et le fromage :il s'agit d'argent public et d'un personnage politique dont la candidature à la magistrature suprème s'est nimbée, d'emblée, d'une aura de moralité que personne ne lui demandait ,et que Fillon a lui mème revendiquée.C'est sa rigueur morale qu'il convient de relativiser,et non l'affaire en elle mème ;c'est son comportement et son très long déni qui sont consternants ,et rien d'autre .
      Par charité envers la France autant que par réalisme politique -vous le voyez osez demander aux Français des efforts et des sacrifices qu'il ne s'est jamais imposé à lui mème ou sa famille?!?!- il aurait du,de lui mème,renoncer...mais n'est pas Cincinnatus qui veut.

    • al.adin

      Oui, c'est bien de pardonner. C'est très chrétien. Eh bien pardonnons... et passons à autre chose.
      Seul problème : lui s'obstine à solliciter nos suffrages. Le blocage est là !

  • Bocion2010

    "un hara-kiri mémorable"... Mais oh! combien salutaire pour la démocratie...

  • alboran

    Tout ça est Faux .Revoir votre copie .

    • Denise

      Alors tut ce qu'il a annoncé pendant la primaire était mensonge ?

      • alboran

        Si vous avez suivi ,son projet est de préserver les avantages des plus modestes (SS , PA ) mais certainement de réduire les déficits et dettes ,et Gabegie traditionnelle.
        Seul ce projet peut le faire .

  • fouday

    il faut déjà qu'il soit encore candidat, ensuite j'espère que les électeurs feront tout leur possible pour qu'il ne soit pas au 2°tour. signez la pétition sur change.org réclamant le remboursement des salaires , déjà plus de 407 000 signatures!

  • monsieur noizet

    rien n'est joué, car les gens de droite après avoir ravalé leur indignation, vont sans doute redevenir raisonnable et soutenir leur poulain, faute de mieux.

    Et si Fillon chute, on aura droit à Macron comme "guide suprême" de la révolution en marche, car je pense que les français préféreront dans tous les cas un magouilleur à une facho...
    je ne pense pas qu'au niveau éthique Macron soit plus recommandable que Fillon, quand on voit le tour de magie, pardon de magouille, qu'a utilisé pour se faire connaître, l'ex futur sauveur de Hollande . Il a roulé tout le monde dans la farine.

  • methodicalbear

    François FILLON est entre en politique il y 41 ans ,il avait alors 21 ans .C'était un bon a rien ,nul en classe , qui n'a trouve comme travail que celui d'Assistant Parlementaire .Il est corrompu comme tous les hommes politiques le sont ( MACRON l'est tout autant !).C'est un faible et un indécis ,je le sais pour l'avoir pratique a titre professionnel quand il etait Ministre .Il ne sera pas élu ,et c'est tant mieux !

    • olivierbiffaud

      Bonjour,
      François Fillon a décroché son premier mandat électif le 2 février 1981, il avait alors 26 ans. Pour le reste, votre commentaire est injurieux, c'est pourquoi je vais probablement le supprimer. Cordialement.

  • Denise

    Vous confondez tout car les assistants parlementaires ne sont absolument pas des employés de l'Assemblée Nationale, mais des employés de leur député qui dispose d'un crédit total de 9500 euros pour un maximum de 5 personnes..

  • Gaston Raymond

    Mais qu'attend donc fillon pour déposer plainte contre le canard enchainé ??? il a affirmé qu'il le ferait dès le début de cette affaire , alors pourquoi ne le fait t-il pas ??? est ce que un de ces soutient peu m'expliquer ???
    Pourtant depuis le début il clame son innocence ......le fait de ne pas déposer plainte est t-il un aveux ???? a t-il de quoi contrer le canard enchainé ? ....visiblement il n'a même pas de quoi satisfaire aux questions des juges !
    Je pense que s'il pouvait justifier d'un travail fournit par sa femme et ses enfants contre haute rémunération avec l'argent public , il y a longtemps qu'il l'aurait fait !
    Les gens de droite auront beau essayer de noyer le poisson en affirmant tout les jours qu'il a le droit d'employer sa femme et que tout lez monde le fait , il ne s'agit bien entendu pas de cela , puisque il est mis en cause non pas pour avoir employé sa famille , mais pour l'avoir employée à rien faire !!!

    • Crevette_papa

      Attendez le déroulement de l'enquête svp , pour l'INSTANT c'est une enquête PRELIMINAIRE et vous semblez prendre comme vérité qu'il emploie sa femme fictivement ; donc comme un fraudeur ( comme bcp de monde hélas ! )

      • Denise

        Pour l'instant, la vérité dont on dispose, c'est Mme Fillon qui DIT ne pas avoir travaillé pour son mari.

  • Denise

    Comme vous dites "éventuellement" ...; car les gros actionnaires sont surtout des gens qui ont hérité, et n'ont jamais bossé autrement qu'en assistant à des conseils d'administration.

  • alboran

    Vous prêchez un convaincu ...je suis pour le réalisme politique . Par exemple ,moi ,de droite en principe , j'ai trouvé que Tsipras le grec était -contrairement aux dire de la Droite - un politique remarquable ,et je ne me suis pas trompé ! Il est toujours aux manettes .
    Pour Fillon ,son caractère m'a paru répondre en 2013 aux spécifications , et même s' il y a un bémol (qu'il a reconnu ) ,je persiste à croire que c'est le plus à même ,aujourdhui ,de sortir le pays de la situation catastrophique où il se trouve ,- en plus grande partie grâce à F Hollande- , et , mieux , de prévenir l'arrivée au pouvoir de " grands conducteurs "de l'extrême . Voici ce que me dicte ma "maturité " (extrême !) . Vous verrez .

  • alboran

    Pas d'accord , vous caricaturez .Il a mentionné Mme Thatcher pour le volontarisme ; mais son projet est muri au long des 4 années de contact avec le pays . Ne le prenez pas pour un simple d'esprit ! (copié collé ,et puis quoi ? les mesures anti islamisme radical ,copié ...etc )

    • Sekhmet

      Aucune caricature ;le programme de Fillon et sa filiation idéologique sont extrèmement clairs .Fillon fait parti ,idéologiquement ,de cette frange de la droite néo libérale- ou ultra libérale- dans la sphère économique et sociale ,celle que suivent ou- ont suivi - des personnalités comme A .Madelin ou G. Longuet pour l'exemple (que l'on retrouve sans surprise en soutien à Fillon !); cette mème frange néo libérale se singularise ,en revanche ,par son conservatisme absolu dans le domaine des moeurs et des questions sociétales (à l'image d'un J .Royer pour l'exemple) ;et il n'est nullement le fruit du hasard que Fillon ait voté contre la dépénalisation des relations homosexuelles entre un majeur et un mineur de plus de 15 ans en 1982 ;pas plus que ne soit le fruit du hasard son opposition avérée à la libéralisation de l'IVG.
      Fillon n'a pas seulement revendiqué une filiation néo thatchérienne simplement pas sympathie pour le volontarisme de M.Thatcher ;mais bien par apparentement idéologique dans le domaine économique et social ;ces sorties répétés sur la sécurité sociale ,sur la fonction publique sont des marqueurs évidents de cet apparentement.Je maintiens donc mon opinion dans ce domaine ;et si nous voyons Fillon faire machine arrière dans tous ces domaines ;c'est parce que les Français ne sont pas des Britanniques et que l'on ne gouverne pas la France -et la société française -en 2017 avec des idées importées qui ont près de 40 ans d'age.

  • Gilles

    "Ils ne font que s'enrichir en dormant." n'importe quoi ! ils font juste des pauses entre deux parties de golf.

  • Crevette_papa

    "Alors qu'un député français sur cinq emploie un membre de sa famille" a déclaré le député François-Michel Lambert (Union des démocrates et des écologistes) dans le JDD . Lui -même salarie son épouse .
    Alors ?

  • Sekhmet

    Vous étes dans l'incantation et rien d'autre ;ce n'est plus de pensée politique mais de croyance magique dont vous vous nourrissez :le réveil s'annonce très douloureux pour ceux qui croient dans ce faux prophète .