Taux de masse grasse et IMC… à consommer avec modération

 

En général, le taux de masse grasse est proportionnel au poids de la personne.

Dans certains cas, on découvre que les gens sont lourds mais ne sont pas si gras que ça et sont très musclés. C’est souvent le cas de jeunes, d’hommes, qui n’ont pas encore eu de grande histoire pondérale. On sait que quelqu’un comme le rugbyman Sébastien Chabal, par exemple, avait 8% de masse grasse : c’est extrêmement faible et cela montre que c’est une vraie masse de muscles ! C’est donc un indicateur vraiment lié à l’activité physique.

Dans d’autres cas, la masse grasse peut être très élevée. Cet indicateur est alors un élément utile qui peut encourager la reprise d’une activité physique, parce que quand on pratique une activité physique, on va ralentir la diminution de la masse maigre et augmenter la diminution de la masse grasse. Ce sont des éléments encourageants.

Quelles sont les normes ? Pour la plupart des hommes qui n’ont pas de problèmes de poids, on devrait se situer entre 10 et 15%. Pour la plupart de femmes entre 20 et 25%. Les femmes sont naturellement plus grasses, ça fait partie de leur physiologie. C’est utile pour leur fonctionnement, comme leur ovulation par exemple.

La façon la plus habituelle d’apprécier le fait qu’une personne soit forte ou pas, grosse ou pas, est ce qu’on appelle l’indice de masse corporelle (IMC) qui est lui indépendant du calcul de la masse grasse, mais en général, les deux vont dans le même sens. Cet indice de masse corporel se calcule simplement en prenant le poids en kilos qu’on divise par la taille qu’on a mise au carré. On dit que l’indice souhaitable pour des gens qui n’ont pas de problèmes de poids est aux alentours de 20 à 25 kg/m².

Cette valeur n’est toutefois pas valable pour ceux qui ont des problèmes de poids. Dans de nombreux cas, vouloir revenir à tout prix à cette norme est non seulement une illusion mais aussi une erreur. Ce n’est qu’un repère pour la population. Il faut savoir qu’en France, par exemple, l’indice de masse corporel augmente avec le temps. Mais pour une personne donnée, cet indice ne veut pas tout dire, on ne peut affirmer que tout le monde devrait être à 25 kg/m².

Vouloir absolument rentrer dans ces normes de l’IMC ou de la masse grasse est une erreur parce que, parfois, ça n’est plus atteignable par des moyens qui sont raisonnables. Vous allez vous imposer des régimes qui sont tellement dramatiques que vous n’allez pas pouvoir les tenir. Parfois, on y arrive avec de la chirurgie mais ce n’est pas toujours souhaitable.

 

 

Retrouvez la page de "Régimes, la vérité qui dérange" sur facebook.

www.mangerbouger.fr

Publié par rperonne / Catégories : Actu

Related Posts:

  • Amanda

    Oui le taux de masse grasse devrait être la nouvelle donnée officielle, plutôt que l'IMC.... Voici un article qui traite également de l'obésité http://build-your-mind.com/l-obesite-l-epidemie-du-21eme-siecle/

  • sur l’imc enfant

    Je vous remercie énormément pour toutes ces informations. Moi j’avais juste la bonne vieille habitude de consulter mon IMC sur le site http://imc-enfant.com sans faire attention aux taux de masse graisseuse. Grâce à vous, j’ai maintenant la formule !