La BD de la semaine : "Gérard", un désopilant portrait de Depardieu

Après s'être plongé dans les coulisses du pouvoir politique, Mathieu Sapin poursuit sa carrière de dessinateur-documentaire au côté du plus célèbre des acteurs français : Gérard Depardieu. Dans Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu, il raconte avec humour et sincérité ses moments passés en compagnie de ce monstre du cinéma français.

De quoi ça parle ?

C’est une évidence, mais notre Gégé national est désormais plus connu pour ses frasques et ses coups de gueule que pour ses films. Et depuis qu’il a rendu son passeport français et exhibé celui que lui a octroyé son ami russe Vladimir Poutine, son capital sympathie a été quelque peu entaché. Alors qui est vraiment Gérard Depardieu ? Un ogre qui crache dans la soupe ? Un trublion à la recherche du buzz ? Un siphonné de la touffe un peu trop porté sur la bouteille ? Ou tout simplement un acteur de génie ?

Après avoir sympathisé avec lui lors d’un déplacement en Azerbaïdjan en 2012 pour les besoins d’un documentaire, le dessinateur Mathieu Sapin a eu envie de réaliser son portrait. Pendant cinq années, au plus près de l’acteur lors de ses différents séjours à l’étranger, il redessine, à coup de conversations intimes et d'anecdotes, les contours de l’homme dans ses moindres détails. Ses grognements, ses coups de gueule, son amour immodéré pour la bouffe et surtout, sa quête permanente de liberté.

Pourquoi on adore ?

"Purée, le morceau." On dit souvent que la première impression est la bonne et, lorsque Mathieu Sapin se retrouve pour la première fois à côté de Gérard Depardieu pour une rencontre informelle, c’est surtout la stature de l’acteur qui l’impressionne. Il faut dire que ses 140 kilos en imposent, surtout en comparaison du chétif dessinateur qui se met toujours en scène en petite chose. C’est ce tandem - qui fait écho à La Chèvre, le film de Francis Veber avec Mathieu Sapin dans le rôle de Pierre Richard - qui donne le ton résolument comique à l’album. Le tempérament brut de décoffrage de Depardieu fait le reste.

Dans Gérard, Mathieu Sapin prouve une fois encore tout son talent dans le style qu’il affectionne le plus : la BD documentaire. Après avoir collé aux basques de François Hollande lors de la Campagne présidentielle de 2012 et nous avoir raconté les coulisses de l’Elysée dans Le Château (le tout aux éd. Dargaud), Sapin se lance dans le show-biz en mode road-movie burlesque.

Comme à son habitude, il parsème son récit dessiné d’une multitude de détails. Il annote tout, commente les scènes auxquelles il participe et insère ses pensées dans les cases. Rebaptisé Tintin par Gérard, parce que "c’est plus simple", Sapin suit sa drôle de muse partout, prétexte aux situations les plus cocasses comme lorsqu’ils se retrouvent ensemble à poil sous la douche.

planche2

Dans Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu, on découvre un Gérard Depardieu ultra simple, pour qui rien n’est jamais un problème. T’as pas de maillot pour aller à la piscine ? "Tu t’en fous, t’y vas en slip." Tu as trop chaud ? Tu te balades en caleçon et si ce n’est pas possible, tu arraches les manches de ta chemise. Conforme à son image, Depardieu se révèle être un personnage impulsif et rustre, parfois grossier, terriblement humain et parfois attachant.

Connu dans le monde entier, Depardieu se prête systématiquement au jeu des photos réclamées par ses fans. "Ils veulent me voir, me prendre en photo comme un gros bouddha vivant", confie-t-il, résigné. Pourtant Depardieu, hyperactif, est plus proche de Pantagruel que de Bouddha. Si Sapin en profite pour confirmer que l’homme adore manger, il démythifie l’image d’un Depardieu trop porté sur la bouteille. L’homme boit rarement, mais est capable de se mettre de sacrées mines, surtout lorsque ses potes Harvey Keitel et Robert de Niro sont de passage à Paris.

Bref, avec Gérard, on ne s’ennuie jamais. "D’ailleurs, moi-même, des fois, je me fatigue…" lance-t-il entre deux "GRMBLL". Et nous, on ne se lasse jamais des histoires que nous raconte Mathieu Sapin.

 

Page 13

C’est pour vous si…

Vous ne faites pas l'erreur de vous laisser rebuter par le sujet. Car si Depardieu ne vous est pas spécialement sympathique, vous prendrez un malin plaisir à découvrir dans l'intimité cet homme qui éructe en permanence. Quant aux fans de l'acteur, ils y retrouveront l'homme sensible, fragile qui se débat avec la célébrité. Bref, Gérard Depardieu est un homme d'une grande complexité et c'est tout le talent de Mathieu Sapin d'avoir su nous la révéler. Evidemment, si vous connaissiez son précédent travail, notamment dans les couloirs de la politique française, vous allez vous délecter.

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity

Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu de Mathieu Sapin, éd. Dargaud, 160 p., environ 20 euros.

A lire aussi

  • indiniado

    Non non, je ne trouve pas désopilant de s'intéresser encore à ce personnage qui vomit le pays qui l'a fait, parce qu'il a largement perdu le sens des réalités, gavé d'argent à n'en plus pouvoir, et se plaignant qu'on lui en reprenne.. un Fillon à sa manière.. : comme pour Penelope, -si tant est qu'elle ait travaillé un jour-, combien vaut réellement le travail de ce gars qui nous refait désormais les mêmes grimaces, très très loin de celui qu'on a connu .. et dont la France doit maintenant subir les insultes .. tout en lui donnant la possibilité de s'exprimer et d'en tirer profit !
    J'aurais aimé avoir l'avis de Dewaere sur ce copain.. de Poutine et Kadirov ... dommage qu'il ne soit plus là.. !