Tout ce qu'il faut savoir sur "Your Name", le phénomène de l'animation japonaise qui débarque en France

Quatre mois après sa sortie remarquée dans les salles japonaises, le film d'animation Your Name, signé du réalisateur Makoto Shinkai, débarque enfin en France. Désormais classé cinquième film de tous les temps au box-office japonais et caracolant en tête dans tous les pays d'Asie dans lesquels il vient d'être projeté, Your Name pourrait bien créer la surprise dans nos contrées, les Français étant toujours le deuxième pays consommateur de mangas au monde. Avant sa sortie dans les salles de l'Hexagone mercredi 28 décembre, Pop Up' vous dit tout ce qu'il faut à savoir sur le nouveau phénomène nippon.

Ca parle de quoi ?

Alors qu'une météorite s'apprête à frôler la Terre, deux adolescents qui ne se connaissent pas - et que tout oppose - sont amenés à échanger leurs vies. A leur insu, ils réalisent qu'ils peuvent s’incarner l’un dans l’autre et vivre ainsi dans le corps de l’autre pendant quelques heures ou quelques jours. D’un côté, la jeune Mitsuha, la fille aînée du maire d’un village montagnard bercé par les traditions qui vit avec sa petite sœur et sa grand-mère et rêve de s'installer à Tokyo. De l’autre, Taki, un Tokyoïte qui partage son temps entre le lycée, ses potes, son job de serveur et sa passion pour le dessin. Peu à peu, ils vont réaliser ce qui leur arrive et entamer un dialogue virtuel en tenant un journal sur leur smartphone.

020

Et donc, ça cartonne ?

C’est rien de le dire, car à force de battre des records de fréquentation depuis sa sortie au Japon le 26 août dernier, on se demande bien ce qui pourrait arrêter Your Name (Kimi no na wa en japonais) dans sa course au box-office. Après seulement 28 jours d’exploitation, le film d'animation de Makoto Shinkai est devenu le premier du genre non produit par le célèbre studio Ghibli à dépasser les 10 milliards de yens (environ 82 millions d’euros) de recette.

003

Aujourd’hui, il a déjà été vu par plus de 15 millions de personnes et s’est hissé en haut du box-office en Chine où il fait un énorme carton, à Taïwan, à Hong Kong et en Thaïlande. C’est le plus gros succès d’un film japonais d’animation, encore loin derrière Le Voyage de Chihiro, mais devant Princesse Mononoké et Le Château ambulant, trois chefs d’œuvre de Miyazaki, le cofondateur du studio Ghibli.

Un succès commercial doublé d’un succès critique car après avoir remporté moults prix au Japon, Your Name est entré dans la course à l’Oscar du meilleur film d’animation qui sera décerné à Los Angeles le 26 février prochain. A ce jour, le seul dessin animé japonais à l’avoir remporté est Le Voyage de Chihiro.

001 copie

C’est une histoire originale ?

Oui, car elle est tirée du roman éponyme du dessinateur qui a signé l’animé, Makoto Shinkai. Publié au Japon chez Kadokawa deux mois avant la sortie de l’animé, le manga Kimi no na wa s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires selon Le Monde. L’auteur explique par ailleurs qu’il s’est inspiré d’un conte du XIIe siècle, Torikaebaya monogatari qui raconte la vie d’un frère et d’une sœur qui échangent leurs identités pour assouvir leurs ambitions.

006

C’est une production du studio Ghibli ?

Vous l'avez compris, absolument pas, même si on présente fréquemment Makoto Shinkai comme "le nouveau Miyazaki" (comme dans cet article du Guardian ou encore celui-ci et celui-là). Surtout que depuis 2013, le cofondateur de Ghibli annonce régulièrement sa retraite avant de se rétracter. A 43 ans, Makoto Shinkai n’est pas un nouveau venu dans l’animation japonaise. Après avoir débuté sa carrière dans le jeu vidéo, il s'est lancé dans l’animation en réalisant quelques courts-métrages au début des années 2000, puis trois films d’animation sortis entre 2004 et 2011, La Tour au-delà des nuages, Cinq centimètres par seconde et Voyage vers Agartha. Et cette année, le magazine américain Variety l’a classé dans la liste des dix réalisateurs de films d’animation qui comptent.

011

Mais si Shinkai cite volontiers Le Château dans le ciel (toujours de Miyazaki) comme son film préféré, il se défend de vouloir marcher dans les traces du maître et affirme être plus influencé par l'œuvre de l'écrivain Haruki Murakami (1Q84) que de Hayao Miyazaki. Interrogé à ce propos par le site britannique Express.co.uk, le mangaka dément formellement vouloir prendre un jour les rênes du prestigieux studio. "Je ne pense même pas qu’ils me proposent le poste, ajoute-t-il. Nous sommes deux entités différentes et nos styles sont juste, vraiment, vraiment différents. Les gens pensent que notre travail se ressemble, mais c’est faux." Plus que la relève dans la continuité, lui se perçoit plutôt comme le réalisateur de la prochaine génération d'animés, comme il le confie au site Nippon.com.

Ca vaut le coup d’aller le voir ?

Comme les précédents films de Makoto Shinkai, Your Name est formellement très réussi. Les couleurs sont éclatantes, les personnages très expressifs, les paysages ultra réalistes et reproduits avec tant de fidélité que ça en est bluffant, comme l’ont relevé de nombreux spectateurs sur les réseaux sociaux. Ce souci du détail est d'ailleurs la marque de fabrique du réalisateur, comme le rappelle Le Journal du Japon.

 

Du côté du fond, on est effectivement très loin des histoires racontées par Miyazaki, même si l'on retrouve cette même proximité avec la nature, propre au shintoïsme, un ensemble de cultes ancestraux du Japon. Moins dans la poésie que les productions Ghibli, Your Name ancre son récit dans le Japon d'aujourd'hui, toujours sous la menace d'une catastrophe. Après les bombardements d'Hiroshima qui ont donné naissance au monstre Godzilla, c'est aujourd'hui la peur du tremblement de terre, en référence à celui qui a ravagé le nord de l'archipel en mars 2011, que l'on retrouve fréquemment évoqué dans la pop culture japonaise. Qu’elle soit évoquée métaphoriquement (comme par une soucoupe géante stationnée au-dessus de Tokyo dans le dernier manga d’Inio Asano, Dead Dead Dead Demon’s Destruction) ou comme dans Your Name par une météorite qui menace de s’écraser sur le village de Mitsuha.

En dépit d'un film globalement réussi et mêlant habilement humour et émotion, on pourra toutefois reprocher à Your Name son intrigue parfois dure à suivre, quelques longueurs et sa bande-son un peu kitsch pour des oreilles occidentales. Signée du groupe de pop rock japonais, Radwimps, elle risque de déstabiliser le public français plus habitué aux douces mélodies des productions Ghibli. Your Name sortira en salles en France le 28 décembre prochain.

Toutes les images reproduites dans cet article sont ©2016 TOHO CO., LTD. / CoMix Wave Films Inc. / KADOKAWA CORPORATION / East Japan Marketing & Communications, Inc. / AMUSE INC. / voque ting co., ltd. / Lawson HMV Entertainment, Inc.

A lire aussi

  • Aucun article
  • FranceUnie

    Pas mal, ca s'annonce prometeur.

  • Asianspyko

    Tient ! Encore un chef-d'oeuvre extraordinaire sorti tout droit du Japon ! Je suis fan, mais je m'amause toujours des différences qualitatives de leurs séries... Ils peuvent se ridiculiser avec du Pokémon ou du Dragon Ball (j'étais fan aussi!) et briller avec ce genre de long métrages...

    • http://www.shinsekai-fansub.org/v3/ Roflex

      Bonjour,

      Le public visé n'est pas le même.

      Ils peuvent pondre le meilleur film tout comme le pire.

  • Pingback: Tout Ce Qu’il Faut Savoir Sur « Your Name », Le Phénomène De L’animation Japonaise Qui Débarque En France – INTELLINEWS()

  • ioni

    Il faut vérifier vos sources, Makoto Shinkai n'a pas écrit de manga "Your Name" mais un roman (comme pour tout les films dont il signe le scénario), sorti le 18 juin 2016.

    l'adaptation en manga a été faite par Kotone Ranmaru, et est sorti le 23 août 2016.

    • Elodie Drouard

      c'est corrigé, merci. Et le manga sortira cette année en France.