La BD de la semaine : rendez-vous en terre aïnou dans "Golden Kamui"

GOLDEN KAMUY © 2014 by Satoru Noda / SHUEISHA Inc.

C'est auréolé du prestigieux prix du meilleur manga de l’année, décerné par les libraires japonais lors des derniers Manga Taisho, que Golden Kamui - du quasi inconnu Satoru Noda - débarque enfin en France. Un prix (remporté l'année précédente par Bride Stories de Kaoru Mori et auquel il fait penser à bien des égards) amplement mérité à la lecture de ce premier volume ultra rythmé et très prometteur.

De quoi ça parle ?

Légende de la guerre russo-japonaise de 1904-1905, le soldat Saichi Sugimoto, apprend fortuitement l’existence d’un trésor autrefois dérobé à une tribu aïnoue, une minorité ethnique vivant dans le nord du Japon. Mais avant d’être arrêté et emprisonné sur l’île d’Hokkaido, le voleur mutilé par ses gardiens a pris soin de soigneusement cacher ces 75 kilos d’or pur. Pour transmettre l'emplacement de la cachette à ses complices restés à l'extérieur en toute discrétion, il tatoue un message codé sur le corps de plusieurs codétenus, afin de retrouver le butin une fois tous évadés.

GoldenKamui1_PLANCHE5

Aidé d’Ashirpa, une jeune Aïnou appartenant à la tribu spoliée, "Sugimoto l'Immortel" part à la recherche des anciens détenus afin de reconstituer le mystérieux plan et dégoter le magot. Une chasse au trésor menée dans un environnement hostile, que le vaillant guerrier balafré va pouvoir mener grâce aux connaissances naturalistes de la jeune chasseuse.

Pourquoi on adore ?

Parce qu’avant d’être un excellent récit d’aventures et de mystères, Golden Kamui est un des premiers mangas à s’intéresser à la culture aïnou. Cette minorité ethnique (il ne subsisterait plus que quelques dizaines de milliers d’individus), majoritairement constituée de chasseurs et de pêcheurs vivant sur un territoire à cheval entre le Japon et la Russie, se caractérise par sa grande proximité avec la nature.

Le mangaka Satoru Noda, originaire lui-même d’Hokkaido, l’île la plus septentrionale du Japon, a largement insufflé son histoire familiale dans ce manga d’aventures. A commencer par le nom de son arrière-grand-père, envoyé pour combattre les Russes au début du XXe siècle, donné au héros. La redécouverte de ce passé a été le point de départ de Golden Kamui, la nouvelle série dont huit tomes ont déjà été publiés au Japon.

GoldenKamui1_PLANCHE2

En mêlant histoire familiale, passion pour la chasse et éléments de la culture des Aïnous appris à leur contact (comme des recettes de cuisine traditionnelle), Satoru Noda nous offre un premier tome intelligent, prenant et parfaitement séquencé. Une œuvre dense, portée par un dessin précis très expressif, récompensée par de nombreux prix au Japon depuis sa première publication en 2014.

C’est pour vous si…

Vous adorez l’émission de France 2, Rendez-vous en terre inconnue - sans le côté larmoyant - qui propose à une personnalité de vivre quelques jours avec une peuplade méconnue (et qui n’est encore jamais allée à la rencontre des Aïnous). Si vous avez aimez la première saison de Prison Break (où Michael Scofield se fait tatouer le plan de la prison où est emprisonné son frère pour le faire évader) ou si vous avez adoré l'intense scène de l'attaque de l'ours dans The Revenant. Quant aux lecteurs du récent manga Père & Fils, également édité chez Ki-oon, ils retrouveront avec délice des personnages vivant en symbiose avec la nature et soucieux de partager leur savoir.

Golden Kamui vol. 1 de Satoru Noda est disponible aux éd. Ki-oon, 196 p., environ 8 euros. Le vol. 2 sera publié le 13 octobre prochain.

A lire aussi