Sept séries à ne pas rater cet été

Eté ne rime pas forcément avec saga. Il est loin le temps où les grandes vacances étaient synonymes de soap opera sous le soleil. Car même si ce n'est pas forcément la période la plus propice pour binger, l'offre est désormais diversifiée et de qualité. Il s'y niche même parfois quelques pépites comme Mr Robot découvert l'an passé ou encore The Leftovers en 2014. Pour ne pas avoir l'air trop bronzé à la rentrée, Pop Up' a sélectionné pour vous sept séries dignes du plus grand intérêt.

"The Night of"

Puisqu’une troisième saison de True Detective n’est pas d’actualité, la chaîne américaine HBO nous propose de passer l’été en compagnie de The Night of. L'adaptation de Criminal Justice, une fiction britannique en deux saisons diffusée à la fin des années 2000, se retrouve, pour l’occasion, transformée en mini-série de huit épisodes. Développé initialement par feu James Gandolfini (Les Soprano), The Night of voit enfin le jour grâce à une équipe quatre étoiles emmenée par les scénaristes Richard Price (The Wire) et Steven Zaillan (Millenium, Gangs of New York).

Comme sa série-mère, The Night of a pour ambition, sous couvert d’une intrigue policière, de dénoncer la violence de l’univers carcéral et du système judiciaire. L’histoire de Nazir Khan, un Américain d’origine pakistanaise, incarné par Riz Ahmed (Rogue One: A Star Wars Story, Jason Bourne) accusé d’avoir poignardé à mort la jeune femme avec laquelle il vient de passer la nuit, sans en avoir le moindre souvenir. Abasourdi, il est épaulé dans sa quête d'innocence par Jack Stone, un avocat fatigué de la vie incarné par John Turturro à qui l'on a confié le rôle destiné à Gandolfini, un temps pressenti pour Robert de Niro. Tant de name dropping fait forcément se lécher les babines...

The Night of, à partir du 10 juillet sur HBO et le lendemain sur OCS City.

"Mr Robot"

Coup de cœur de la rédaction de Pop Up’ l’an passé, Mr Robot revient cet été aux Etats-Unis, auréolé de deux Golden Globes et de trois Critics Choice Awards. Toujours portée par l’intriguant Rami Malek, cette deuxième saison boostée (douze épisodes au lieu de dix) débutera par un double-épisode. De quoi donner le temps aux scénaristes d’explorer les conséquences de l’attaque numérique menée par FSociety à la fin de la première saison. Une scène que les retardataires auront bientôt l'occasion de découvrir sur France 2. Histoire de ne pas rater la révolution en marche.

Mr Robot, saison 2, à partir du 13 juillet sur USA Network.

"Stranger Things"

Cet été, l’empire Netflix part à la conquête du surnaturel avec cette mini-série de huit épisodes qui se veut "une lettre d’amour aux classiques des années 1980 qui ont captivé toute une génération", sorte d'hommage à E.T. et aux romans de Stephen King. C’est vrai que découvrir Winona Ryder (Edward aux mains d’argent, Dracula) en mère de famille suffit à nous filer un sacré coup de vieux. Avec son pitch ultra-classique, un enfant qui disparaît, nouvelle tarte à la crème des séries télé, Stranger Things ne brille pas par son originalité qu’elle va devoir trouver ailleurs. Prions pour que le service de streaming américain ne se prenne pas encore les pieds dans le tapis après la déconvenue Marseille.

Stranger Things, saison 1 disponible le 15 juillet sur Netflix.

"Vice Principals"

La fine équipe de Eastbound & Down est de retour. Enfin une comédie au milieu de cet océan de séries sérieuses. L’affrontement entre deux "bolosses" pour décrocher le poste de principal dans un lycée américain. Le trailer promet une bonne dose d’humour régressif et surtout, le joie de retrouver Danny McBride alias Kenny Powers et l’épatant Walton Goggins (Justified, Les Huit salopards), trop rare à la télé depuis la fin de The Shield.

Vice Principals, à partir du 17 juillet sur HBO et le lendemain sur OCS City.

"BoJack Horseman"

L’animé de Netflix qui traite de la dépression en faisant parler un cheval est de retour. Et dans le monde anthropomorphique de BoJack, une ancienne star de sitcom des années 1990 qui cherche à retrouver son statut, on rit toujours aussi jaune. Bien loin des poids lourds de la chaîne de streaming comme House of Cards ou Orange is The New Black, BoJack Horseman continue de séduire son public d’initiés. Dans cette troisième saison de "la série la plus drôle jamais réalisée sur la dépression" selon le site américain Vulture, BoJack Horseman promet de se poser encore plus de questions aussi existentielles telles que "quel souvenir laisser à mes fans ?". Bref, du grand BoJack, toujours aussi absurde sans jamais être débile.

BoJack Horseman, saison 3 disponible le 22 juillet sur Netflix.

"The Get Down"

Même si on est pas fan de Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby le Magnifique), on doit avouer que le trailer de The Get Down balancé par Netflix il y a quelques mois nous a sérieusement fait de l’œil. Avec son pitch ambitieux – retracer la naissance du hip-hop dans le Bronx des seventies, pris dans l'étau de la pauvreté économique et de la guerre des gangs –, The Get Down pourrait bien être la série musicale tant attendue, après l’annulation de Vinyl par HBO et la très décevante Roadies de Showtime. D’autant que le réalisateur australien s’est entouré de Grandmaster Flash et de Nas pour plus de street cred (ce qui n'était pas un luxe). En ces temps humides, la chaleur étouffante d’un été new-yorkais est certainement ce dont on a le plus besoin.

The Get Down, saison 1 disponible le 12 août sur Netflix.

"You're The Worst"

On ne donnait pas cher de You’re The Worst, énième dramedy (on parle maintenant de C.I.T., "Comedy In Theory") racontant les amours contrariés de losers à peine trentenaires. Mais après une première saison qui a réussi à nous faire marrer et une deuxième à nous émouvoir, en abordant des thèmes graves comme la dépression, on s’est mis à attendre avec impatience la suite des aventures de Jimmy et Gretchen. Car ce couple ultra exaspérant (il est un monstre d’égoïsme, elle est pénible à tout vouloir faire foirer et ils sont incapables de communiquer), You’re The Worst se révèle beaucoup plus profond et grave que ses petites camarades d’antenne (Girls et Togetherness en tête). Les fans éplorés d'Orange is The New Black se réjouiront également de l'arrivée de Samira Wiley (la touchante Poussey) au casting.

You're The Worst, saison 3, à partir du le 31 août sur FXX.

A lire aussi

  • Chris

    Il n'y a plus que des séries, ou sont les films d'antan ? Et si nous payions la redevance par série ?

  • Arnaud G.

    Concerant Mr Robot, j'ai été décu, le sujet est génial, je m'attendais à qqe chose de plus geek, plus axé sur la prise de contrôle de batiments etc, mais les derniers épisodes de la S1 tombent dans le grand n'importe quoi onirique. Je veux bien que le personnage se drogue et a des troubles du comportement mais ce n''était pas la peine de pousser le bouchon aussi loin dans les derniers épisodes (avec en plus de cela "je suis ton pere, mais en fait non, mais en fait si, mais non c'est toi même ." ... ridicule

  • Pingback: Voici Les Séries Les Plus Excitantes De La Rentrée (partie 1)()

  • Pingback: On Regarde Quoi Comme Séries En Avril ?()

  • Pingback: On regarde quoi comme séries en avril ? - MEDIAVOR()