Le collège rêvé des principaux

Réunis en congrès en avril les chefs d’établissement du syndicat majoritaire SNPDEN ont dessiné les contours du collège qu’ils aimeraient diriger dans l’avenir : un collège qui passerait de la logique de la cueillette à la logique de la culture.

« Apprendre à cultiver les bons élèves plutôt qu’en faire la cueillette »

Selon ces chefs d’établissements le collège est empêtré dans ses contradictions : c’est en principe le lieu de l’acquisition d’un socle de connaissances de base que chaque citoyen est censé maitriser à sa sortie du système scolaire, mais c’est aussi le lieu où commence la sélection des élèves par l’orientation vers les différentes filières du lycée. Ces deux missions se parasitent.Les chefs d’établissement proposent donc de s’organiser différemment.

1 Un cycle CM2 – 6ème avec passerelle entre primaire et secondaire

2  jusqu’en fin de 4ème pour acquérir le socle de connaissances requis.

3 3ème - seconde:  le temps de l’orientation. Disparition du Brevet.

 Les chefs d'etablissement du SNPDEN sont favorables au rapprochement des professeurs de écoles de CM2 et des profs de collège de 6ème. Ensuite, les élèves auraient jusqu’en fin de 4ème pour acquérir le socle de connaissance, un an avant le butoir actuel situé en fin de troisième. Le programme de ces connaissances minimales devrait donc être allégé. A la fin de la quatrième ce « socle » rénové serait évalué. Si toutefois un élève était en échec à ce point, l’année de 3ème  lui servirait à reprendre les notions. Mais l’année de troisième serait surtout dans cette nouvelle architecture, le début d’un nouveau cycle de 2 ans dédié à l’orientation. Organisées en semestres, ces deux années de 3ème et de Seconde permettraient de préciser l’orientation future en réservant des passerelles entre les différentes filières du lycée : « générales et technologique » et « professionnelles ».

C’est une contribution à la réflexion sur l’évolution du collège devenu unique au milieu des années 70 mais qui reste aujourd’hui l’objet de critiques contradictoires : certains le trouvent trop unique d’autres pas assez, trop exigeant ou pas assez….

le détail http://www.snpden.net/personnels_de_direction_pedagogie_csn_avril2013 

Publié par anne / Catégories : Actu

A lire aussi