L'Association française des Solos (AFS) fête ses 15 ans

© Eve Omel, 2016

Clic et reclic

J'avais visité ce site il y a deux ans, celui de l'Association française des Solos (AFS), en me disant que ça ne me ressemblait pas mais alors pas du tout. Je ne sais pas si c'est parce que depuis j'ai passé la barre de la quarantaine depuis que je suis allée cliquer à nouveau sur leur site ; ou si c'est parce que mon week-end a été un week-end sans événement notable à part la connexion à Skype compliquée depuis l'Afrique noire où le père de mon enfant vient de s'installer : « d'façon, papa, à chaque fois qu'il appelle, c'est pour rien me dire. », pas de quoi en faire un billet, hein.

C'est en 2001 qu'a été créée l'Association française des Solos. Elle fête cette année ces 15 ans joyeusement et ses 50 antennes installées dans à peu près toute la France proposent aux 3 000 adhérents des centaines d'activités qui vont du repas partagé à la balade à vélo, en passant par des voyages. Et qu'on se le dise, ils ont l'air d'y tenir, ce site n'est pas un site de rencontres amoureuses. Il s'agit surtout pour des personnes divorcées ou veuves de sortir de l'isolement en socialisant.

Style

Alors oui, c'est vrai, le site n'est pas le plus glamour qui soit, mais il est parfaitement efficace : simple et rapide, on s'y pré-inscrit en trois clics, on choisit une région et une activité et les propositions pleuvent. On s'étonne que les sections de Versailles, Fontainebleau et Rouen explosent en nombre d'adhérents, nous aurait-on menti sur le divorce dans ces localités si sages ? mais non voyons!, la section de Versailles couvre une partie des Yvelines et celle de Rouen englobe L'Eure et Le Havre (mais pas Dieppe dont la section se nomme "Les Cauxcôtiers" s'il vous plaît). À chaque antenne son style, ici les petits oiseaux, et là-bas la pétanque, mais c'est exactement ce qui rend ce site attachant et nous fait sourire quand on y zone un peu.

 

Mais qui sont-ils ?

J'ai dans l'idée qu'il y a plus de veufs que de divorcés dans cette association, plus de personnes âgées que de quadra, et c'est peut-être cette sensation qui m'avait fait dire « pas pour moi ». À vrai dire, aucun chiffre n'est donné sur la moyenne d'âge, et je me trompe peut-être. En attendant, si les veufs ont tous cet allant-là, eh bien, on peut quasi affirmer que le Péril Vieux nous menace bel et bien et nous enterrera tous, sans blague!

 

 

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • Nicole Andron

    Bonjour Nell,
    j'apprécie infiniment votre article, le fond et la forme. j'y suis à l'association française des solos, et, oui, j'y tiens. Nous sommes nombreux à y tenir.
    Elle était, elle est, là lorsque nous allons mal après une rupture (quelle qu'elle soit), et les copains nous aident à avancer, à tisser du lien au travers des activités que nous organisons.
    Sans parler de nos peines, ou très peu, avec des rires, des moments chaleureux, et nous savons. Oui, nous savons que nous avons tous vécu ces moments difficiles. On se sent beaucoup moins seul.

    Pas très glamour notre site ? comment vous dire non, le nouveau bébé arrive demain matin revenez le voir sur http://www.asso-des-solos.fr/

    Et si vous avez envie de côtoyer le péril vieux, n'hésitez pas à nous rejoindre et à nous rajeunir, cela nous serait un plaisir de plus :=)
    Bien amicalement,

    Nicole