1er juin 2015: Journée K (dédiée aux parents solo)

J'avais parlé ici de l'association K d'urgence et de Christine Kelly sa présidente. Associée à la CAF de Paris, à l'Ordre des avocats de Paris et à la Mairie du 15e pour le lieu (Paris), K d'urgence organise, pour la 3e année consécutive, la "Journée K" dédiée aux familles monoparentales. Ce sera le 1er juin 2015. Un sacré grand nombre de spécialistes sur la question seront présents. Sans compter qu'on pourra aussi se faire maquiller au passage, et que, ouais, c'est une méga bonne idée car, quand tu parles pension alimentaire et 15-du-mois-compliqué, à la force, ça défrise, ça défait, ça ride, ça fait couler le rimel et tout.

Pour plus d'informations,  cliquez ici (encore et toujours le site de référence en matière d'info à jour sur le sujet, à savoir Parent-solo.fr).

Nell

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • lyseam

    extrait :
    "-des séances et conseils maquillage avec Make Up For Ever,
    - des conseils en recrutement avec Make Up For Ever,
    - des conseils beauté avec Nuhanciam,
    - des conseils démaquillage et soins avec La Roche Posay,
    - des conseils CV avec l’Oréal,

    "
    il n'y a rien qui vous hérisse le poil (celui que tout être humain a naturellement en plusieurs endroits et honni chez les femmes)?

    1) réalité certes mais cela est clairement identifié (avec maquillage) comme adressé aux familles monoparentales femmes : un réalité à géométrie variable selon ce qu'on veut faire dire aux chiffres n'est -ce -pas ?

    2) la femme est encore réduite à sa beauté et à son apparence (vous ne croyez pas qu'elle a autre chose à penser ?). Il faut dire aussi que l'idéal sous-jacent est que la mère célibataire soit désirable pour trouver vite qqun pour sortir des stats et des caisses CAF au moins en partie=> sort de la femme être avec un homme

    3) ah non pardon quelle merveille tous ces soins de beauté sont suivis d' une évocation de ... (recherche ! de ) travail ! : et oui là aussi double réalité :
    et le chômage d'une part (la difficulté de concilier disponibilité minimum pour élever un ou plusieurs enfants SEULE et disponibilité pour travailler) et d'autre part qu' il faut être plutôt bien sur soi (la beauté plus que la présentation est un atout et le tout bien autant si ce n'est plus que la compétence pour une femme) pour trouver un boulot pour une femme ... ce qui- fort justement- n'est pas demandé à un homme (pour lui le recruteur en restera à la présentation et à la compétence )
    Quelle bonne idée donc de faire un tel salon sous prétexte qu'il aide une tranche de la population... qu'il cantonne encore plus à une caricature d'elle-même, en s'appuyant sur et sous-tendant à la fois une idéologie sexiste même si bien implantée dans la population y compris des femmes.

    Encore plus triste : toutes celles qui adhèrent parfois lucides et cyniques à ça, sans un urticaire allergisant en comprenant l'idéologie dominante : se faire belle pour trouver un job et/ou un mari pour en finir avec les soucis d'argent car il s'agit bien de cela in fine...waouh ! j'aimerais autant ne pas être "aidée" en ce cas .... mais sans doute que moi, j'ai encore le choix (étroit) financièrement et ce n'est pas donner à tout le monde (chance).

    • Nell Laborie

      On pourrait aussi se demander si le nom "Journée K" (on entend "cas") est bien trouvée, n'est-ce pas. C'est vrai, je comprends votre agacement.
      Mais à vrai dire, je ne suis pas là pour polémiquer, car l'idée de départ est bonne, voire excellente.
      Que la cosmétique arrive en sponsor de cet événement touchant principalement les femmes, est plutôt logique. Personnellement, je n'ai plus le temps ni de me faire les ongles, ni de blusher mes joues tellement je cours, alors oui, je trouve qu'il n'est pas sot de proposer du maquillage. D'autres, plus pauvres que nous, se passent de maquillage pour pouvoir boucler leur fin de mois. Pouvoir se faire maquiller, c'est, en quelque sorte, se sentir réhabilitée dans notre féminité.

  • Nell Laborie

    bon, nous ne sommes pas d'accord!