L'Arabie Saoudite élue à la commission des droits des femmes de l'ONU !

A l’ONU pour améliorer la conditions des femmes il y a une commission… Et elle vient d’élire son dernier membre… Un pays dans lequel les femmes n’ont pas le droit de conduire et doivent demander l’autorisation pour sortir du territoire…
Un pays tout en bas du classement sur l’égalité hommes / femmes. 141 ème sur 144... C’est l’Arabie Saoudite.

Cette commission, appelée aussi “ONU femmes”, favorise le développement des femmes. Au Liban, elle les aide à monter un petit commerce: “j’ai appris comment commercialiser mon produit”. Au Rwanda, l’agence soutient cette agricultrice: “je suis libre de faire ce que je désire avec cette terre”. Elle proclame dans ses vidéos promotionnelles: “l’égalité des sexes est possible, ça se passe maintenant”.

En avril dernier, l’ONU femmes annonce: “je déclare élue l’Arabie Saoudite à la commission de la condition de la femme” . La décision fait scandale. Moudhi Al-johani est saoudienne réfugiée aux Etats-Unis. Elle publie cette vidéo.
“Ca fait mal. Les Nations-Unies ne condamnent pas l’Arabie Saoudite. En fait ils récompensent nos oppresseurs. Bien joué l’ONU, bien joué ”

Des associations comme UN Watch, qui surveille le bon fonctionnement de l’ONU, dénoncent cette décision:“je ne comprends pas comment un être humain rationnel qui se préoccupe des droits humains peut voter pour le pire régime concernant les droits des femmes. C’est comme choisir le renard pour garder le poulailler, alors qu’il est entrain d’enlever les dernières plumes de la poule qu’il va manger.”

ALORS QUI A VOTE POUR ?

Qui a voté pour que l’Arabie Saoudite siège à cette commission ? L’élection s’est faite à bulletins secrets. 47 pays sur 54 ont voté pour.
Qu’a décidé la France qui en est membre ? Réponse du quai d’Orsay toute en diplomatie.

“Pour la France, la mission fondamentale de la commission de la condition de la femme est de promouvoir les droits des femmes ;
Dans les instances onusiennes, la France agit en cohérence avec ses principes”

Comprenez, la France aurait voté contre.

En revanche, l’affaire a secoué le gouvernement belge. Le pays a voté pour. Au parlement, le premier ministre, Charles Michel, est un peu embarassé: “ il y a un vote qui a éte exprimé par nos diplomates, je regrette ce vote”

L’explication de ce vote serait en partie économique. A chercher du côté de l’une des plus grandes entreprises d’armement belge… la Fabrique nationale…
C’est en tout cas la conviction de Benoit Hellings, député d’opposition. “La fabrique nationale malheureusement aujourd’hui son principal client c’est l’Arabie Saoudite. Je pense que la Belgique essaye de maintenir une relation discrètement convenable avec l’Arabie Saoudite pour garantir ses intérêts économiques”

Du côté d’ONU femmes, on se félicite de cette élection. Selon eux, elle “manifeste une volonté de l’Arabie Saoudite de travailler sur ce sujet”...

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • Juka

    Ce sujet melange la commission sur la condition de la femme, qui est un organe intergouvernemental régi par les États, avec ONU Femmes qui est une agence onusienne qui œuvre à travers le monde pour l'égalité hommes-femmes. Contrairement à ce qui est indiqué ici, les deux ne sont pas la même chose et la commission ne s'appelle pas ONU Femmes! Ce sujet dénigre donc indirectement le travail important que fait ONU Femmes pour l'égalité en faisant passer l'agence comme complaisante des choix des États pour la commission. Dommage qu'une chaîne respectée comme France 2 ne fasse pas de vérification des faits de base avant de les mettre à l'antenne!