Débat d’entre-deux tours : quand les candidats s’emmêlent les pinceaux !


Débat d’entre deux tour oblige, l’Oeil du 20h a sorti son détecteur de mensonges. Autant vous dire qu’on a bien fait, parce que les compteurs se sont affolés.

Hier soir, Emmanuel Macron est allé un peu vite sur les chiffres du chômage. Il a notamment affirmé que la France était le “seul pays à ne pas avoir endigué le chômage de masse”. Certains pays font bien pire que nous, comme l’Espagne ou la Grêce. Voilà une erreur pour le candidat d’En Marche ! ... La seule que nous avons relevé.

Les erreurs de Marine Le Pen...

Au chapitre de la lutte contre le terrorisme, Marine Le Pen juge le PNR inutile. Selon la candidate du Front National, ce fichier qui collecte l’identité des passagers qui prennent l’avion en Europe, ne sert à rien pour des terroristes “qui ne prennent pas l’avion”. Selon nos informations, Mohammed Abrini, l’un des logisticiens des attentats 13 novembre, a pourtant bien pris l’avion à trois reprises dans les mois qui ont précédé les attaques.

Sur la question du rétablissement de la retraite à 60 ans, la candidate du Front national semble souffrir d’amnésie. Lors du débat, Marine Le Pen a affirmé vouloir revenir sur l’âge de départ d’ici la fin de son quinquenant. Il y a un peu plus de trois semaines sur Internet, elle affirmait pourtant vouloir le faire dans les deux mois suivant son élection.

… s’accumulent pendant toute la soirée.

Sur l’Euro, la candidate du Front national est convaincue d’une chose. Son arrivée a pesé sur le pouvoir d’achat des Français. Ce n’est pas ce que montrent l’évolution des prix depuis les années 90. L’augmentation est constante. L’arrivée de l’Euro ne l’a pas aggravée.

Marine Le Pen a également affirmé que la récente réforme El Khomri empêchait désormais les chefs d’entreprises de lutter contre le communautarisme dans leurs usines. Là aussi, c’est faux. On a relu la loi et le chef d’entreprise peut imposer une neutralité à ses salariés et restreindre la manifestation de leurs convictions dans certaines conditions.

Terminons sur les impôts, plus précisement, le CICE. Concernant cet allègement de charges pour les entreprises, Marine Le Pen dénonce un système pour “les grands groupes”. Pourtant selon les chiffres du ministère de l’Economie, ce sont les petites et moyennes entreprises qui ont touché le plus de CICE, et pas les grands groupes.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié