Contradictions : Docteur Emmanuel et Mister Macron


L’Oeil du 20h s’est replongé dans les interviews, les écrits et les discours du candidat Macron. Sur certains sujets, il y a comme des contradictions, l’impression d’avoir à affaire à deux personnes. Le candidat d’En Marche ! est régulièrement revenu sur ses propos. Florilège.

D’abord Emmanuel Macron est-il socialiste ? Décembre 2014, devant un parterre de patrons, le ministre de l’Economie explique longuement pourquoi il est socialiste et qu’il l’assume. Deux ans plus tard, en visite au Puy du Fou en compagnie de Philippe de Villiers, tout a changé. “L’hônnêteté m’oblige a dire que je ne suis pas socialiste”, déclare-t-il devant les caméras. Contactée, l’équipe du candidat précise : Emmanuel Macron “vient intellectuellement de la gauche, mais n’est pas encarté au parti socialiste”.

Dépénalisation du cannabis ou pas ?

Sur le cannabis, la position du candidat est disons… un peu fumeuse. Fin 2016, dans son livre programme, Emmanuel Macron est clair : il souhaite que la consommation de cannabis fasse l’objet d’amendes et non plus d’une peine de prison. En droit, c’est ce qu’on appelle une dépénalisation.

Pourtant, quatre mois plus tard, interrogé par le Figaro, Emmanuel Macron dit l’inverse : ”Je ne crois pas à la dépénalisation des “petites doses” ni aux peines symboliques. Cela ne règle rien.”

Vérification faite : le candidat est bien pour une dépénalisation concernant les petites doses de cannabis. Son équipe plaide le malentendu à propos de sa récente interview.

Pas d’ordonnances… sauf pour le droit du travail

Comment gouverner ? Voilà une autre question qui taraude Emmanuel Macron. Fin 2016, voilà le candidat “crois pas une seule seconde (...) à la réforme par ordonnance”. Les ordonnances, ce sont ces textes écrits par le gouvernement, sans débat au Parlement. Désormais, Emmanuel Macron les trouve très utiles pour réformer le droit du travail.

Dernière contradiction : la question écologique. Dans son programme, le candidat veut sortir la France des énergies fossiles. Il y a un an, il n’était pas de cet avis. Favorable à l’exploration et à l’extraction devant des spécialistes des matières premières.

Alors qui croire ? Macron 2016 ou 2017 ? L’équipe d’En Marche précise : la seule énergie fossile à laquelle le candidat est opposé c’est le gaz de schiste.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • Candide

    Sa campagne est une vaste opération marketing basée comme telle sur l'attente des clients et non pas les qualités du produit. Pour autant "ça marche" puisque le voilà au 2nd tour...

    • Sylviane

      L'attente des "clients"... oui.... n'est-ce pas ce qu'on appelle la démocratie ?

      • Alexandre75

        Entre l'attente des clients et leur satisfaction, il va y avoir un gouffre. Ne confondez pas démocratie et démagogie...;-)

        • Zaratousse

          Emmanuel Macron. EM
          En Marche EM
          Message subliminal ou EGO ?

          • OEEV

            EM = Expert es Magouilles !

  • Le Français ral-ouf

    Macron et l'écologiste ; les mines d'or de guyane -
    http://ace.hendaye.over-blog.fr/2017/03/en-guyane-l-opposition-se-leve-contre-un-projet-de-mine-destructeur-de-la-foret.html
    ou encore
    Ministre de l’économie, E. Macron a accordé tous les Permis de recherches
    miniers bretons entre 2014 & 2016.
    Ce que pense la droite de Macron :
    republicains.fr/actualites_bernard_accoyer_public_senat_macron_comptable_bilan_hollande_20170118

    republicains.fr/actualites_qag_marc_le_fur_denonce_impot_macron_taxer_proprietaires_loyers_fictifs_20170117

    et la pensée de Macron :
    "Quand j’étais conseiller de François Hollande,
    je n’ai jamais dit ce que je conseillais. Sur les deux premières années du
    quinquennat, j’assume tout en étant politiquement responsable de rien".

  • precesseur

    Confondre l'exploration minière avec l'exploitation des gaz de schiste, c'est un peu comme confondre l'agriculture avec la culture du, disons, .. topinambour. Par ailleurs des imprécisions ou contradictions (ou évolutions) chez Mélenchon ou Fillon ou Le Pen ou.. vous n'en avez repéré aucune?

  • Claudine Powell

    "pas d'ordonnance...sauf pour le droit du travail" ça me rappel Valls qui disaient "je n'utiliserai plus le 49.3, sauf pour des questions économique" , on sait ce que vaux la parole de ces deux guignols...

  • Robert Daniel

    Quand un gouvernement fait passer ses lois par ordonnances, c'est qu'il est bien malade.