Les Camembert: sont-ils tous normands ?

Vous raffolez peut-être de Camembert, mais avez-vous bien regardé les étiquettes ? Sur certaines boites, il est écrit « Camembert de Normandie », sur d’autres « fabriqué en Normandie ». Quelle différence ? Ces fromages sont-ils tous vraiment normands ?

Le Camembert de Normandie est bien 100% normand, certifié par une AOP, une appellation d'origine protégée. L’un des derniers à en produire, c’est Patrick Mercier, éleveur-producteur à Champsecret. Il doit respecter un cahier des charges bien précis : utiliser du lait cru, le moulage à la louche doit être manuel. “ On doit mettre 5 louches à 40 min d’intervalles” précise le producteur. Et 50% du troupeau doit être composé de vaches normandes, et pâturer 6 mois de l’année dans une zone géographique bien précise.

En revanche, pas de cahier des charges aussi strict pour le Camembert “fabriqué en Normandie”, souvent produit par des industriels. Malgré de belles images de vaches normandes sur la boite ou des références à la tradition, seule certitude : l’usine de production est en Normandie, mais le lait peut venir d’ailleurs.
Patrick Mercier dénonce une pratique mensongère : « les grandes marques utilisent l’image de la vache normande, les prairies, le savoir-faire traditionnel… vous entendez tout ça sur toutes les grandes marques de Camembert de copie et nous qui faisons le vrai, nous le disons mais rien de plus qu’eux. Le consommateur est trompé quand il achète. »

"Fabriqué en" non conforme à l'UE

D’autant que, selon le règlement européen, le mot « Normandie » est réservé à l’AOP : “les dénominations enregistrées sont protégées contre (...) toute usurpation, imitation ou évocation” précise-t-il.

Alors pourquoi les industriels utilisent-ils tout de même la mention “fabriqué en Normandie? Aucun n’a accepté une interview. Au téléphone, l’un d’eux nous explique que la Normandie, c’est vendeur. “Aujourd’hui, on sait que tout ce qui est régional, local est important aux yeux des consommateurs. Et puis il y a l’export aussi, le mot Normandie est autant connu que le mot Paris et France.”

En France, le gardien des appellations, c’est l’INAO, l'Institut national de l'origine et de la qualité. Son président, Jean-Luc Dairien, reconnaît que le “fabriqué en Normandie” n’est pas conforme aux textes européens, alors il espère trouver une solution… par la négociation : “notre objectif est d’être en conformité avec le règlement, il n’est pas de donner un coup de frein aux uns et un coup d’accélérateur aux autres », explique-t-il.

En 2015, d’après le centre national interprofessionnel de l'économie laitière, il s’est vendu 65 000 tonnes de Camemberts fabriqué en Normandie et 5000 tonnes de Camemberts de Normandie. Le pot de fer contre le pot de terre...

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié