Téléphone en prison, en direct de ma cellule


Depuis des années, l’administration pénitentiaire dépense des millions d’euros pour faire la chasse aux téléphones portables en prison. Son arme absolue : des centaines de brouilleurs. Alors, sont-ils efficaces ?

Pour vérifier si ces brouilleurs fonctionnent, il suffit de jeter un œil aux réseaux sociaux et notamment à l'application Périscope qui permet de se filmer et de discuter en direct avec n'importe qui. Cette semaine par exemple, un détenu se filmait depuis sa cellule. Grâce à l'application, il répondait aux questions des internautes. L'échange d'une dizaine de minutes a été suivi par un peu plus de 1000 personnes.

Les brouilleurs sont efficaces sur le réseau 2G

Pourquoi donc les brouilleurs de téléphones ne fonctionnent-ils pas ? Depuis 2003, les prisons françaises en sont équipées, 804 précisément ont été installés. Mais selon Stéphane Barraut, surveillant de prison, c’est comme s’il n’y en avait pas. Le problème, c'est que les 804 brouilleurs qui équipent les prisons françaises brouillent le réseau 2G, mais sont inefficaces face à la 4G.

Mais que fait le ministère de la Justice ? Jean-Jacques Urvoas n’a pas souhaité répondre à nos questions. Mais il l’assure, il s’est saisi du problème. Trois millions d’euros vont être investis dans des brouilleurs de haute technologie. En attendant, cet après-midi encore, le même détenu était à nouveau connecté. 

L’année dernière, l’administration pénitentiaire a saisi 31 000 téléphones portables en prison, visiblement il en reste encore.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • sandrine65100

    3 millions d'euros !!! Il n'y a que moi que ce chiffre fait bondir.
    De qui se moque-t-on ?

    • Cerbère

      quasiment tous les brouilleurs sont aussi des détecteurs, mais peu de prisons sont globalement brouillées , pour des raisons de coût ....et d'effet sur le voisinage( les portables de monsieur et madame tout le monde).
      par ailleurs ils sont technologiquement dépassés par la G et là pour les remettre à niveau il faut payer...

    • FranceUnie

      Il n'y a pas qu'une prison en France.
      Un brouilleur du commerce coûte déjà trés cher.
      Il faudra plusieurs brouilleur et de bon brouileur à long distance professionnels
      Il faut compter son installation et faire des essais

      Il est évident que si mme Dati ou même encore avant avait pris des mesures pour filtrer les vas et vient dans les prisons et moderniser une bonne aprtie d'entre elles, les brouilleurs ne serviraient plus à rien.

      Je vous rappelle toutefois, que les missiles qui tombent sur les camions citernes en Syrie coûtent quasiement aussi cher. Si on juge les actions uniquement le côté financier (le bon capitalisme à son papa), alors on ne fait plus rien.
      On vit sur un tas d'or, mais en mourrant de faim.

  • alboran

    Ce ne sont pas des brouilleurs qu'il faut ,mais des ...détecteurs . Et tout usage de portable détecté entrainerait fouille précise ,et sanctions (quartier spécial ) .
    Evidement ,il faut muscler les moyens humains ...et techniques .

    • Condor

      Exactement, le reste est du pipo.

      • FranceUnie

        Ceux qui ne veulent pas écouter sont les plus dangereuse personnes.
        La délinquance le prouve à merveilles.
        Vous avez beau vous faire plusieurs compte et dire que c'est du pipo ou blabla, celui qui refuse d'entendre ne peut que cherche la destruction et non l'amélioration.
        Vous en faites partie de ces personnes.

    • FranceUnie

      Il y a 3 à 5 personnes pour fouiller une cellule.
      Vous voulez en mettre plus ?

      Il y a aussi un élément que personne ne prend en considération en France.
      Nos prisons sont tellement vieilles avec un équipement tellement vieux et du mobiliers tellement vieux, que les détenus trouvent plus facilement des cachettes que les geôliers de les débusquer.

      Un jour viendra où il fraudra se poser les bonnes questionn et penser à repenser nos prisons et les moderniser une bonne fois pour toutes, y compris la vie intérieure.

      Sans quoi les erreurs se poursuivront.

      • alboran

        Il me semble que si on ne fait que détecter ,avec une bonne triangulation ,on arriverait direct sur la bonne cellule ,donc pas besoin de beaucoup de monde ...et ça peut s'automatiser .

        • yuropp

          Exact. On peut même identifier la carte SIM. L'électronique de traitement est un peu plus complexe, et il faut 3 bornes au moins (4 pour avoir l'étage), mais au moins on n'a pas besoin d'émettre. Ce qui évite de "jouer avec le feu" du coté du respect de traités internationaux.

  • precesseur

    Et qu'a fait la très médiatique Mme Taubira, et d'ailleurs toute la chaine hiérarchique, durant les dernières années? La 4G çà fait un moment qu'on en parle,non? Et c'est pas si cher comparé à une bombe lancée en Syrie contre le jihad.

    • FranceUnie

      La 4G pour vous c'est autant qu'une bombe, ah ouais quand même, fallait le dire.
      Qu'a fait madame Taubira, ca démontre bien que vous ne suivez pas beaucoup de ce se passe dans les lois et ce que font nos ministres.
      Sinon vous ne poseriez pas cette question assez grostesque et pitoresque.

      • precesseur

        Je comparais le prix entre des brouilleurs, a priori quelque dizaines de kF sur l'ensemble, et les bombes intelligentes (de l'ordre du million d'euros parfois) qu'il nous faut envoyer pour combattre l'idéologie de Daech.

        En tout cas pour vous c'est pas un brouilleur qu'il faut. C'est quand qu'on vous débranche?

  • Pradalou

    BLABLA pour ne rien dire !!!!!!
    Il suffit que le brouilleur soit sur la bonne fréquence !

    • FranceUnie

      si vous jugez que c'est du blabla, pourquoi faites vous du blabla.
      Vous voulez mettre un brouilleur pour chaque fréquences ?
      Vous ne devez pas être trés bonnen radiophonie.

  • FranceUnie

    Ce n'est pas vraiment sur le brouilleur que je m'interrogerais le plus.
    Comment ce fait-il, si il y a effectivement interdiction, qu'il y ait encore des téléphones qui circulent et en utilisation ?

    Normalement les fouilles à l'entrée, les fouilles de coulis et les fouilles de cellules devraient à eux trois suffir amplement pour vider toutes affaires illicites.

    Si il y a des téléphones (et autres) en usage, je m'interrogerai plus du côté des gardiens qui doivent en faire commerce.

    La vétusté de nos prisons, décriées dans le monde, devrait aussi interroger nos responsables pour améliorer ces conditions et conceptions devenu peu eficace.
    D'autant, qu'il y a besoin d'améliorer les prisons pour lutter contre la radicalisation violente à la base pas forcément religieuse et aussi lutter contre le récidivisme en inculquant une éducation stricte de discipline, des lois et du civisme, avec en supplément un bon rattrapage des cours scolaire qu'ils ont manqué au collège, qui leur permettront de s'émanciper de leur vie de délinquant.

    On pourrait en tirer exemplarité, en leur apprenant pour les moins dangereux un métier qui les stabiliseront dans leur vie futur, avec une réinsertion dans le vie civil progressive à travers des prisons moins "murailles" et un suivi comme il se doit autant juridique que psychologique.

    Tout est à faire de bon vouloir à qui veut faire une société positive.

  • Céline

    Sérieusement ????? 3 milions d'euros à résoudre le problème des portables en prisons ???? Les politiques sont-ils devenus fous ???? Ne devraient-ils pas simplement rendre l'accès à la téléphonie légale plus accessible ??? Vu les prix que les détenus paient pour parler à leurs familles depuis les cabines des prisons ??? Comment est-il possible que dans notre monde actuel on puisse encore justifier de la seule excuse que les détenus pourraient continuer leurs trafic de l'intérieur alors que les familles elles-mêmes sont épiées sur leurs différents numéro ???? Serait-il bon de rappeler à notre chère justice que la prison dans son sens propre est une privation de liberté...non une privation de voir et communiquer avec sa famille !!!! Quand a dire que les téléphones sont fournis par les surveillants ou que les surveillants ne font pas leurs boulots.... Pourquoi ne s'interroge-t-on pas plus simplement sur le fait que bien souvent les familles des détenus font le travail de la justice en les canalisant par leurs appels, permettant ainsi que les hommes enfermés réduits au statut d'animaux sont simplement plus apaisé quand ils ont leurs doses d'attention de l'extérieur. Pour l'avoir vécu avec l'intérieur.... je sais que tout le travail psy qui aurait dû être fait avec un psychiatre ou psychologue de la pénitentiaire, n'a été effectué que par sms et appels illégales.... alors que les listes d'attentes ou les jugements hatifs des professionnels supposé effectué ce travail n'a fait que renforcé la barrière de la non réinsertion.... Pour une fois....soyons intelligent ! Arrêtons de dépenser l'argent des contribuables pour des causes vaines et trouvons enfin de vraies solutions réfléchies !!!

  • yuropp

    Ce n'est pas tant les téléphones qui posent problème, mais tout ce qui est exactement aussi facile à dissimuler : drogue, armes…

    Je pense que dans bien des cas, le téléphone ne sert qu'à garder le contact avec la famille. Qui, elle, n'a rien fait. Le plus simple et le plus humain serait probablement de proposer aux prisonnier de déclarer leur n° de carte SIM et de signer un papier autorisant leur mise sous écoute.

    Dans le même ordre d'idée, ce qui rentre le plus dans les prisons c'est de la nourriture, les boîtes qui ont le monopole des "cantines" ayant tendance à participer aux tradition de gangstérisme du lieu plus que de raison ("épicerie à main armée"). Je crois d'ailleurs que certains gardiens ont une certaine tolérance en la matière, ayant l'opportunité de comparer les tarifs ("certains" car d'autres en profitent).

  • schumacher

    pourquoi vouloir garder le contact avec la famille (laquelle? qui paye le tel. et les appels?) ? Pas de problèmes avec les téléphones? Ils sont en prison. Point. Ce sont des adultes responsables de leur acte. La seule chose a avoir droit: nourriture. Pas de telephone, surtout pas d'ordinateur connecté. La facilité d'apprendre la langue française, un métier les occuperaient. Les contribuables