Foire d'empoigne dans le 16e contre un centre d'hébergement d'urgence


"Hidalgo démission !" "Touche pas à mon bois !" "Brosse à caca." Le très cossu 16e arrondissement de Paris vit un véritable soulèvement populaire. L'objet du courroux des habitants : un centre d’hébergement d’urgence que l’Etat et la ville de Paris veulent construire en lisière du bois de Boulogne. Les riverains redoutent de voir s’installer près de chez eux un camp de migrants.

En fait, ce ne sont pas des migrants qui logeront dans les six Algéco, mais 200 travailleurs pauvres et sans-abris, mais lorsque mairie et préfecture tentent de l’expliquer, les riverains ne l'entendent pas. Depuis les gradins d'où manifestent les défenseurs du bois de Boulogne, les insultes fusent. “Le terrain est inconstructible salope”, crie l'un d'entre eux. Au bout de vingt minutes, les organisateurs de cette réunion publique font évacuer la salle. Claude Goasguen, le maire du 16ème arrondissement, défend la réaction de ses administrés et veut porter l’affaire devant les tribunaux.

Mais qu’auront les riverains en face de chez eux ? Pas exactement ce que montre ce tract distribué par les opposants au projet. Sur ce photomontage, les Algéco sont plus près des maisons que sur le dossier de la mairie, et quelques poubelles ont été rajoutées. Pas de quoi apaiser les esprits échauffés du 16ème arrondissement. ob_ba8a99_bois

https api site.paris.fr images 79150

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • Robinson Crusoé

    Colors....
    Mélangez du rose et du vert, vous aurez du caca d'oie.

  • FranceUnie

    Combien on parie que si on leur dit de faire un centre d'hergement pour les financiers et les riches, ils ne seront las contre.

    • boulanoeud

      alors certainement devant chez vous ? vous ne devriez pas être contre..mais tout contre .

  • coucoucmoi

    Vivement 2017 !!!!!!!!!!! (pour une autre femme)

  • Jean Lambert

    Le ton de votre reportage était honteux: votre journaliste affichait tout son mépris pour des gens sans doute plus aisés qu'elle et qui avait le "mauvais goût" de défendre leur cadre de vie. Je ne doute pas que cette même journaliste accueille devant ses fenêtres un hébergement d'urgence.
    Quelle partialité, quelle vulgarité !

    • gaelle

      Mais la vulgarité n'est pas là quand on insulte des gens et qu'on se bouscule comme des animaux ? Le reportage est aussi objectif qu'on le peut face à tant de bêtises. C'est drôle de ressortir l'argument du "prenez les chez vous on en reparle" sans arrêt pour se défendre d'un égoïsme aussi affiché.

  • Archi-moisi

    Ouai bon, je suis pas du tout pour le point de vue des habitants anti centre d'hébergement, mais il faut dire que le projet est d'une qualité architectural déplorable.. la perspective 3d photoshopée est une chose, la réalité en sera une toute autre (je parle du projet de base)...

  • Monique Luthi

    Ces gens aisés, sont pire que des racistes! Ils préfèrent laisser des gens à la rue, même des familles avec enfants, qui sont pourtant de la même nationalité! Ils ne veulent pas de réfugiés et même pas des français pauvres!!! Les nazis avaient cette mentalité. Tout ça pour protéger leur tranquillité! Je suis tellement indignée de si peu d'humanité et de si grand égoïsme!

    • Poxi

      Un point godwin pour vous bravo !

  • Pierre

    Ces mêmes gens qui disaient il y a 6 mois à peine " Occupez-vous de nos sans-abris plutôt que des migrants d'autres pays". Ils auraient peut être du ajouter "mais pas trop prêt de chez nous tout de même", quelle hypocrisie...

  • Dekeister

    Quel langage ! quelle vulgarité pour des gens qui se veulent "aussi propres sur eux " !

  • boulanoeud

    " les Algéco sont plus prêts" ? NON et NON, sont plus près !
    Que ceux et celles qui soutiennent ce projet et en général, l'accueil de ces pseudo-réfugiés, prennent une famille chez eux, le problème sera résolu.
    Personne ? alors silence !
    La véritable finalité du projet est, comme toujours, occultée pour faire passer la pilule. Il est certain que ces hébergements ne seront pas pour NOS sans abris mais pour des migrants en mal de service sociaux et autres facilités des vie. Ces migrants viennent grossir les rangs des sans emploi, voire des malfaisants.

    • France 2 Infos

      Merci, coquille corrigée

    • Thomas

      Stupide et lâche.
      Vous qui pensez que tout vous est dû, sous prétexte que vous êtes né sur le sol Français.
      Incapable d'ouvrir vos yeux, meurtri par l’égoïsme.
      Ne serait-ce qu'une journée, je souhaiterais que des personnes comme vous soit à la place de gens comme eux.
      Alors, peut-être, vos esprit si étriqués commencerons à s'ouvrir au-delà de votre propre personne.
      Et par chance, vous comprendrez, peut-être, la stupidité de vos propos et que votre soutient leur est nécessaire pour survivre (Migrant ou sans abri).