Ces coûteux anciens Premier ministre


Quand ils quittent Matignon, c’est toujours la même histoire. Une poignée de main avec le successeur, et puis s'en vont, de préférence en voiture. Mais que devient le véhicule de fonction quand il n'y a plus de fonction ? 

C'est une histoire qui date d'un décret de 1997, jamais publié au journal officiel. L'Etat met à la disposition des anciens Premier ministre un agent pour leur secrétariat, un véhicule de fonction et un chauffeur. A quel coût ? Il a fallu un an de démarches administratives à notre consœur Mathilde Mathieu, auteure des révélations sur Mediapart, pour répondre à cette question. En 2014, nos ex Premier ministre ont coûté 862 000 euros en achats de voitures, frais d'entretien, frais de carburant et salaires.

Depuis la parution de ce décret, tous les anciens Premier ministre, sauf Laurent Fabius, ont demandé à l'Etat de bénéficier de cet avantage. Edith Cresson - qui n'a pas passé plus de dix mois à Matignon - a coûté un peu plus de 43 500 euros en 2014. Jean-Marc Ayrault et Edouard Balladur ont eux aussi bénéficié de ce système. Ces avantages se cumulent parfois avec d’autres. François Fillon est député, Jean-Pierre Raffarin est sénateur. Tous bénéficient d’assistants et de frais de représentations.

Ceux qui sont en campagne, comme Alain Juppé, se fixent leur propres limites. En province, le candidat à la primaire des Républicains loue une voiture et se fait conduire par son escorte policière. Quand on a été Premier ministre, c'est pour la vie.

Publié par L’Œil du 20 heures / Catégories : Non classé

A lire aussi

  • Aucun article lié
  • therese

    a quand les économies pour eux ?,